"On commence à être les pestiférés" : le maire de Crépy-en-Valois, dans l'Oise, craint des répercussions après les restrictions liés au coronavirus Covid-19

Une partie du département de l'Oise est considérée comme l'un des principaux foyers de l'épidémie du coronavirus Covid-19.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La commune de Crépy-en-Valois (Oise), le 28 février 2020 (photo d'illustration). (MARTIN BUREAU / AFP)

"Tous les rassemblements, toutes les réunions publiques qui étaient prévues sont interdites aujourd'hui. Tout va être annulé", s'inquiète le maire de Crépy-en-Valois dans le département de l'Oise, Bruno Fortier, sur franceinfo dimanche 1er mars. 

La commune est située dans une partie de l'Oise considérée comme l'un des deux clusters, regroupements de cas, du coronavirus Covid-19 en France. Afin de freiner la propagation du virus, les établissements scolaires de Crépy-en-Valois, comme ceux de huit communes du département, seront fermés à partir de lundi 2 mars a annoncé le préfet. Les rassemblements collectifs sont également interdits. "Il y avait un conseil communautaire la semaine prochaine, qui va être annulé. Nous avions également un conseil municipal qui, normalement, je pense, va être aussi annulé", liste le maire de  la commune.

"Respecter les règles"

"Je ne vais pas dire que Crépy et les autres villes vont devenir des villes mortes. Mais on commence à être les pestiférés", s'inquiète Bruno Fortier. "Les enfants de Crépy qui sont à l'école à Compiègne, par exemple, pouvaient prendre le car pour aller à l'école. C'était encore samedi. Depuis, on ne peut plus les accueillir sur Compiègne", déplore le maire.

"Je crains fort que les choses évoluent dans le mauvais sens", s'inquiète-t-il. Bruno Fortier appelle néanmoins à "ne pas céder à la psychose" et à "respecter les règles qu'on nous demande d'appliquer, parce que je pense que c'est la seule façon de pouvoir endiguer cette cochonnerie qui se balade dans nos régions". L'élu qui est candidat à sa réélection est lui-même confiné, en attente des résultats du test de dépistage.


Voici la liste non-officielle des candidatures pour les prochaines élections municipales à Crépy-en-Valois : Bruno Fortier (SE ; Crépy solidaire et citoyenne), Arnaud Foubert (SE ; Unis pour Crépy), Michel Houllier (SE ; Crépy pour tous), Pierre-Marie Jumeaucourt (DVG ; Crépy solidaire et citoyenne), Alain Aubigny (RN ; Ensemble, sauvegardons Crépy), Samira Herizi (UDI-LREM ; Crépy-en-Valois, c’est vous !), Philippe Pinilo (SE ; Crépy, le Valois il est temps) et Jean-Michel Sinet (Vivre à Crépy).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.