"On a quasiment trois fois plus de clients" : l'achat et la vente d'or en plein boom suite à l'explosion des cours

Pour la première fois, le cours de l'once d'or a dépassé mardi les 2 000 dollars. Face aux incertitudes liées à la crise sanitaire, beaucoup se ruent dans les agences d'achat et de vente du métal précieux pour vendre leur bijoux au meilleur prix.

Le cours de l\'once d\'or a dépassé mardi 4 août les 2000 dollars. Photo d\'illustration. 
Le cours de l'once d'or a dépassé mardi 4 août les 2000 dollars. Photo d'illustration.  (CLAUDE PRIGENT / MAXPPP)

Qui dit crise dit bien souvent ruée vers l'or, et celle liée au coronavirus ne déroge pas à la règle. Avec la barre des 2000 dollars (1 692 euros) l'once franchie mardi 4 août, le cours de l'or a atteint un nouveau record. Ceux qui ont l'oeil sur l'évolution du prix du métal jaune sont même de plus en plus nombreux à venir vendre leurs vieux bijoux pour profiter de l'aubaine. 

Un prix 30% supérieur par rapport au mois de janvier

"Ce sont des bijoux de famille pour la plupart donc là c’est vraiment ma mère qui m’envoie pour les plus grosse pièces. Elle souhaitait les vendre aujourd’hui idéalement", explique Anna, venue se débarasser notamment d'un collier et d'une paire de boucles d'oreilles dans l'agence Goldmarket, spécialisée dans l'achat et la vente d'or et située sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris. Anna n'en est d'ailleurs pas à sa première vente : "Ça va faire la troisième fois", poursuit-elle

Je suis un minimum la hausse du cours et il a un peu explosé ces dernières semaines, c'est pourquoi j’ai ramené un peu plus de quantité que d’habitude.Annaà franceinfo

Avant d'obtenir un prix de vente, les bijoux sont dans un premier temps analysés. "On va évidemment regarder vos bijoux pour essayer d’identifier des poinçons apparents", lui détaille Juliette, experte en métaux précieux et responsable de l’agence. "Les bijoux ici sont en 14 carats et poinçonnés. Ceux qui sont de ce coté là sont en 18 carats" explique-t-elle. Une fois l'expertise et la pesée terminée, l'estimation tombe : "Sur la totalité de votre plateau nous pouvons vous racheter vos bijoux à 2 680 euros net pour vous et votre famille." 

La somme, réglée par chèque, est 30% supérieure à ce qu'Anna aurait touché sur ces mêmes bijoux si elle était venue les vendre au mois de janvier. "C’est compliqué en ce moment donc l’avantage de vendre de l’or c‘est que ça génère un petit pécule annexe... qui est en plus net d’impôts", sourit Anna, satisfaite de ses affaires. 

Un cours accentué par les crises diplomatiques

La montée récente du cours est bien entendu à mettre en lien avec les incertitudes liées à la pandémie de coronavirus. Mais "les crises entre les États-Unis, la Chine et la Russie par exemple accentuent cette hausse du cours", explique Juliette. La situation profite clairement à son agence, qui pourrait voir son chiffre d'affaires tripler. "On a quasiment trois fois plus de clients. Il y a évidemment le client qui va avoir besoin de liquidités ou qui souhaite juste profiter de la hausse des cours. Et il y a également les investisseurs purs et durs, qui, voyant l’incertitude géopolitique et les cours monter, se disent que ça va continuer de grimper et qu’il est temps d’investir ou de compléter une collection d’investissements déjà existante", ajoute l'experte en métaux précieux. 

Même si le prix du métal jaune devrait encore poursuivre sa hausse, les spécialistes conseillent pourtant de ne pas trop tarder qu’il s’agisse de vendre ses bijoux ou d’acheter des lingots.