Le brief éco, France info

Le brief éco. L’or dépasse son plafond historique

En pleine crise sanitaire et économique, l’or reprend son rôle de valeur refuge. Ce n’est pas nouveau, le métal précieux profite des périodes d’incertitude. Lundi, il s’en donne à cœur joie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Différents lingots d\'or. Photos d\'illustration.
Différents lingots d'or. Photos d'illustration. (THOMAS SAMSON / AFP)

L’or a battu son record historique sur le marché de Hong Kong dans la nuit de dimanche à lundi. À 1 930 dollars l’once (1 648 euros), le plafond atteint en septembre 2011 avec la crise financière de l’époque est enfoncé. Pour acheter une once d'or aujourd’hui, il faut donc débourser 1 648 euros. Une once représente environ 31 grammes d'or. Le lingot d'un kilo est à 53 000 euros. Depuis le début de l’année, c’est une hausse de 25%, et il n’y a pas de raison que cela ne s’arrête en si bon chemin.

Investisseurs inquiets

La pandémie de Covid-19 vient couronner une série d’événements sur la scène internationale. Le coronavirus ressurgit un peu partout dans le monde et les craintes de voir s’envoler le coût économique de la pandémie se multiplient.  Aux États-Unis, le chômage repart à la hausse, qui plus est dans un contexte politique compliqué dans la perspective de l’élection présidentielle de novembre. À quoi il faut ajouter de nouvelles tensions commerciales et diplomatiques entre Washington et Pékin.Tout cela pèse sur le dollar qui baisse car les investisseurs s’en détournent. Enfin, les taux d’intérêt restent très bas, voire négatifs, ce qui pénalise les autres placements. L’or profite pleinement de cette situation.

Un bon placement ?

Aujourd’hui, un Français sur trois détient de l’or, en pièces, bijoux et lingots et les statistiques montrent que les jeunes sont de plus en plus intéressés. Pour celles et ceux qui peuvent épargner ou diversifier leurs placements, le métal jaune est une des solutions mais il n'est pas rémunérateur comme le sont d’autres produits (assurance-vie, comptes épargne défiscalisés, etc.). Non seulement l’or ne rapporte rien à ses propriétaires à court terme – il faut le garder de longues années pour espérer en tirer un gain –, il n’est pas liquide (on ne peut pas retirer de l’argent sauf à le vendre) ; il coûte cher en conservation et il est frappé d’un impôt de près de 40% à la revente. L’or dort, ne finance pas l’économie réelle… mais il rassure. Il est en quelque sorte le reflet de l’angoisse de la société.

Différents lingots d\'or. Photos d\'illustration.
Différents lingots d'or. Photos d'illustration. (THOMAS SAMSON / AFP)