Cet article date de plus de trois ans.

Moins de sport, anxiété, grignotage... Les Français ont pris en moyenne 2,5 kg pendant le confinement

Selon une enquête réalisée par l'Ifop pour Darwin Nutrition, ce sont "les personnes au chômage, peu diplômées ou issues des catégories pauvres" qui sont davantage touchées par cette prise de poids.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un homme se pèse sur une balance, en juillet 2019, à Thionville (Moselle). (Photo d'illustration) (MAXPPP)

Les deux mois de confinement ont laissé des traces. Une enquête réalisée par l'Ifop pour Darwin Nutrition nous apprend, mercredi 6 mai, que les Français ont majoritairement pris du poids durant cette période. En effet, 57% des personnes interrogées rapportent avoir grossi depuis le 17 mars et la mise en place des mesures de confinement pour lutter contre la propagation du coronavirus en France. A l'inverse, 14% disent avoir perdu du poids, et 29% n'ont pas vu leur poids changer. En moyenne, les Français ont pris 2,5 kg. La baisse de l'activité physique, le grignotage et le stress semblent avoir joué un rôle.

>> Levée du confinement, évolution de la circulation du virus... Suivez les dernières informations dans notre direct

Selon Darwin Nutrition, un site d'information consacré à l'alimentation saine, cette prise de poids est "un peu plus" importante chez les hommes que chez les femmes. Dans le détail, ce sont "les personnes au chômage, peu diplômées ou issues des catégories pauvres" qui ont "plus été touchées par cette prise de poids". Interrogé dans Le Parisien, François Kraus, directeur du pôle politique-actualité à l'Ifop, explique que la prise de poids a par ailleurs "particulièrement affecté les Français vivant en famille nombreuse". Dans le détail, "64% des confinés avec plus de quatre personnes ont pris du poids contre seulement 53% de ceux confinés seuls", rapporte-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.