Vrai ou fake : les anti-vaccin utilisent l'imagerie nazie pour discréditer les mesures sanitaires

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
6media Vrai ou Fake SJT VOUF  NAZISME SANITAIRE LISE VOUF EMISSION OK
Article rédigé par
L. Vogel, J. Pain, N. Wattré - franceinfo
France Télévisions

Ceux qui refusent le pass sanitaire, le vaccin contre le Covid-19 ou encore le masque utilisent fréquemment l'imagerie nazie pour discréditer ces mesures sanitaires.

Toute l'imagerie nazie est utilisée par ceux qui refusent le pass sanitaire, le vaccin contre le Covid-19 ou encore le masque. Récemment, l'humoriste Jean-Marie Bigard a publiquement fait cette analogie. "Nous serons pourchassés, je vous le dis, jusque dans notre maison, et ils viendront essayer de vacciner les enfants. Et pourquoi ils nous colleraient pas une étoile jaune pour qu'on soit repéré plus facilement ?", a-t-il déclaré le 22 mai dernier, à Paris.

Émouvoir et convaincre 

Pourtant, la politique actuelle n'a strictement rien à voir avec celle du IIIe Reich. "Il est évident qu'on ne peut pas mettre sur le même plan des mesures sanitaires liées à cette pandémie et l'extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Il n'y a aucune science historique qui puisse accepter cette comparaison qui est totalement monstrueuse par rapport à l'événement", explique Valérie Igounet, historienne et directrice adjointe de Conspiracy Watch. 

Malgré son contenu mensonger, cette rhétorique permet aux anti-vaccins d'émouvoir et de convaincre. "Tous les discours qui tournent un peu autour de la dictature sanitaire ou du nazisme est une façon de caricaturer le débat, de délégitimer un ennemi fantasmé. C'est une façon aussi d'abaisser le seuil de raison de son auditoire. En gros, si vous luttez contre le nazisme, vous êtes dans le bien absolu contre le mal absolu", analyse Tristan Mendès France, maître de conférences associé à l'université de Paris. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masques sanitaires

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.