Rhône : Lyon durcit le ton sur les mesures anti-coronavirus

Plusieurs départements ont été jugés vulnérables par le gouvernement face au coronavirus. Parmi eux, le Rhône, placé en zone rouge, obligeant le préfet à annoncer lundi 21 septembre de nouvelles mesures. Tour d'horizon.

Déjà obligatoire à Lyon et Villeurbanne (Rhône), le port du masque le sera aussi dans une dizaine d'autres communes de l'agglomération lyonnaise comme à Bron ou Villefranche-sur-Saône. La jauge d'autorisation des grands rassemblements sera abaissée de 5 000 à 1 000 personnes, de quoi provoquer la colère des professionnels de l'événementiel. "Pourquoi applique-t-on une jauge alors que dans le même temps, vous avez des centres commerciaux partout en France qui peuvent accueillir, 5 000, 10 000 voire 100 000 personnes par jour", s'offusque Anne-Marie Baezner, directrice des sites GL Events.

La Foire de Lyon annulée

La première victime de la mesure est la Foire de Lyon, qui devait démarrer le 8 octobre. Elle est déjà annulée. En revanche, c'est le soulagement pour les bars et restaurants qui ne devront pas fermer de manière anticipée, mais le nombre de convives à table est limité à dix. Les clients ne pourront ni danser ni consommer debout. Le préfet a affiché une grande fermeté face aux gérants "qui ne respecteraient pas les gestes sanitaires". Dans les Ehpad, les visites seront limitées à deux personnes par semaine et par résident.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lyon, le 31 août 2020.
Lyon, le 31 août 2020. (JEFF PACHOUD / AFP)