Port du masque : les contrôles se durcissent à Lyon

Lundi 21 septembre, la métropole de Lyon a durci les mesures restrictives. Parmi elles, il y a le port du masque obligatoire. Pour le faire appliquer, les contrôles se renforcent.

France 3

Dans la commune de Saint-Priest (Rhône), un usager du tram portait son masque sous le menton avant de voir la police. Il n'en fallait pas plus pour qu'il soit verbalisé pour non-port du masque. Ensemble, la police nationale et la police municipale effectuent des contrôles. À chaque masque oublié ou mal pris, l'amende s'élève à 135 euros. "Là c'est tolérance zéro, les gens étaient avertis, ils le savent, ils doivent porter le masque dans les établissements publics et les transports en commun", résume le commissaire Luc Frappat.

Peu de contrôles

Saint-Priest ne fait pas partie des communes où le masque est obligatoire dans la rue. Ce n'est pas le cas à Lyon (Rhône), où le masque est obligatoire partout et en toutes circonstances. Mais le message est moins bien compris dans certains quartiers. Toutes les raisons sont bonnes pour se soustraire, faute de contrôles. Si durcir les règles semble nécessaire, les faire appliquer l'est tout autant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des passants déambulent sur la rue de la République, à Lyon, le 19 septembre 2020.
Des passants déambulent sur la rue de la République, à Lyon, le 19 septembre 2020. (SEBASTIEN RIEUSSEC / HANS LUCAS / AFP)