"On est libres comme l'air" : dans certaines communes du Morbihan, le port du masque n'est plus obligatoire

Depuis le 17 février, le port du masque n'est plus obligatoire dans certains petits villages du département, suite à la baisse du taux d'incidence de l'épidémie de Covid-19 localement.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une habitante de Lauzach (Morbihan), heureuse de faire tomber le masque en extérieur, le 24 février 2021. (BENJAMIN  ILLY / FRANCE-INFO)

Dans quelques villages bretons, c'est un soulagement pour les habitants, autorisés à laisser tomber le masque. Le 17 février, la préfecture du Morbihan a pris un arrêt pour faire cesser l'obligation du port du masque dans certaines zones du département, où le taux d'incidence est en baisse. Trois communautés de communes sont concernées, comme à Lauzach, village de 1 200 habitants, où les passants profitent de l'air printanier. "On est libre comme l'air !", se réjouit Claudette, qui respire les mimosas. "On est chanceux", reconnaît son mari, Pierre. Le couple d'octogénaires est ravi de pouvoir ôter se promener, profiter des odeurs du printemps et de l'air frais, sans avoir le visage à moitié couvert

Le masque reste obligatoire dans les commerces 

"Ce matin, j'ai été au garage, j'ai été faire des courses, j'ai été un peu partout, j'avais mon masque, raconte Claudette. Mais là, on vient de sortir de chez nous. Si on rencontre des gens, on se recule, on fait attention." Derrière le comptoir de l'épicerie du village, Asma se sent "épanouie" depuis qu'elle peut montrer son sourire aux clients. "C'est embêtant d'être masqué, c'est incohérent, juge-t-elle. On a une densité de population assez faible par rapport aux villes, donc le Covid nous affecte, mais ce n'est pas lui qui gère notre quotidien."

Patrice Le Penhuizic, maire de Lauzach (Morbihan), le 24 février 2021. (BENJAMIN  ILLY / FRANCE-INFO)

Pour faire appliquer la mesure, le maire de Lauzach compte sur la responsabilité des habitants. "Si on va dans un commerce du territoire, si on rentre dans un lieu public, on doit mettre son masque", explique Patrice Le Penhuizic. "Dans le Morbihan, on a plutôt de la chance d'avoir une épidémie qui nous impacte peu, donc ça a permis ce relâchement, encore faut-il qu'il se concrétise", pouruit-il. Pour l'instant, la décision préfectorale s'applique jusqu'au 8 mars. Si la situation se dégrade, il faudra remettre le masque dans les rues de Lauzach.

Lauzach, dans le Morbihan, fait tomber les masques - Reportage de Benjamin Illy
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.