Mayenne : rendre obligatoire le port du masque dans 69 communes "est une décision difficile à prendre", confie le préfet

Jean-Francis Treffel justifie sa décision notamment en raison du flux de touristes, susceptibles de véhiculer le coronavirus.

La Mayenne, une \"terre de passage\" (photo d\'illustration, Laval).
La Mayenne, une "terre de passage" (photo d'illustration, Laval). (JEAN-FRANÇOIS FERNANDEZ / RADIOFRANCE)

Après avoir rendu le port du masque obligatoire en extérieur dans 69 communes du département de la Mayenne, dont Laval, Mayenne, Château-Gontier et Evron, le préfet Jean-Francis Treffel confie dimanche 2 août sur franceinfo que c’était "une décision difficile à prendre". Il compte "entre 15 et 18 clusters" dans le département.

"C’est une décision qui est compliquée à prendre. La Mayenne reçoit de nombreux touristes, surtout pendant l'été. C’est une terre de passage entre la région parisienne, entre les régions de l’Europe et la Bretagne", explique le préfet.

Ce virus qui ne se voit pas, qui se touche pas, ne se sent pas bien, suit les mouvements de population. Jean-Francis Treffel, préfet de Mayenneà franceinfo

"Alors il est important d'inciter, et en particulier les plus jeunes et c'est bien normal, qui ont la joie de se retrouver, de porter ce masque", justifie Jean-Francis Treffel.

15 à 18 clusters, 10% de la population testée

"Nous avons entre 15 et 18 clusters, dont certains sont encore en cours d’investigation", rapporte le préfet. "Nous avons deux types de clusters, à la fois des clusters dans des milieux professionnels, là où le virus peut se diffuser assez facilement et également des clusters dits sociaux, en particulier dans les centres qui accueillent les personnes les plus vulnérables, précise-t-il. Nous avons mis en œuvre un certain nombre d'actions consistant à aller au devant des différentes populations les plus vulnérables pour les inciter, pour faire preuve de pédagogie".

Jean-Francis Treffel indique que près de 10% des Mayennais ont été dépistés pour savoir s'ils avaient le Covid-19 et que cinq centres de dépistage sont actuellement ouverts dans le département - dont un est itinérant.