Coronavirus : le Liban se reconfine après une hausse des cas de Covid-19

Ce reconfinement exclut les zones sinistrées par l'explosion survenue dans le port de Beyrouth.

Des employés d\'une entreprise parisienne portant des masques dans leur open space, le 5 juin 2020.
Des employés d'une entreprise parisienne portant des masques dans leur open space, le 5 juin 2020. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Les autorités libanaises ont décrété, mardi 18 août, un reconfinement total d'une durée de plus de deux semaines après une forte hausse des contaminations au coronavirus Sars-CoV-2. Le pays a recensé au total 9 337 cas, dont 105 décès depuis le début de l'épidémie. Un couvre-feu quotidien de 18 heures à 6 heures du matin est également décrété. Le reconfinement total, qui exclut les quartiers sinistrés par l'explosion du 4 août au port de Beyrouth, entrera en vigueur à partir de vendredi et jusqu'au 7 septembre, a annoncé le ministère de l'Intérieur libanais.

Masque obligatoire en entreprise. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a présenté de nouvelles dispositions aux partenaires sociaux. Parmi les mesures sanitaires mises en place, Elisabeth Borne a confirmé que le masque serait bien obligatoire dans les entreprises et les associations de façon systématique, y compris dans les open-spaces, dès le 1er septembre. "Dans le cas du bureau individuel, le port du masque ne s'impose pas dès lors qu'il n'y a qu'une personne présente", indique le ministère.

 Le télétravail reste recommandé. Le ministère du Travail a rappelé que le télétravail restait recommandé, "en ce qu'il participe à la démarche de prévention du risque d'infection et permet de limiter l'affluence dans les transports en commun". Le ministère incite par ailleurs les entreprises à privilégier les logements individuels plutôt que collectifs en cas d'hébergement des travailleurs.

60 foyers épidémiques dans le milieu professionnel. La Direction générale de la santé a fait état de 493 nouveaux cas confirmés de Covid-19 lundi, contre plus de 3 000 par jour samedi et dimanche. Mais la tendance reste à la hausse, et le nombre d'hospitalisations liées au virus a augmenté pour le troisième jour consécutif (65 supplémentaires lundi). Concernant les foyers épidémiques, 60 des 268 foyers aujourd'hui identifiés en France se trouvent dans le milieu professionnel, a précisé le ministère du Travail.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

00h09 : Ce direct est désormais terminé, voici les titres de ce début de nuit :

• Grâce à sa nette victoire face à Leipzig (3-0), le PSG s'est qualifié pour la finale de la Ligue des champions pour la première fois de son histoire. Des supporters parisiens se sont réunis sur les Champs-Elysées et devant le Parc des princes pour fêter ce résultat.

• Après une mutinerie survenue dans un camp de l'armée près de Bamako, des militaires ont arrêté le président et le Premier ministre maliens. Le secrétaire général de l'ONU réclame leur "libération immédiate et sans conditions".

• Le port du masque en entreprise sera obligatoire à compter du 1er septembre, sauf dans les bureaux individuels, a annoncé la ministre du Travail, Elisabeth Borne, lors d'une réunion avec les partenaires sociaux.

• Après l'ouverture d'une enquête pour "viol par personne ayant autorité" à son encontre, l'ex-adjoint à la Culture Christophe Girard a annoncé qu'il se mettait en retrait du Conseil de Paris pour "mieux se défendre".

23h48 : @France Info : Ce n'est pas très gentiment demandé mais, en effet, il peut être utile de rappeler par exemple que le nombre de nouvelles hospitalisations reste faible en France. C'est d'ailleurs ce que nous montrons dans notre tableau de bord récapitulatif, qui permet, tout comme cet article, de suivre l'évolution de l'épidémie. Vous y découvrirez que le Covid-19 tue encore chaque jour.


23h35 : Vous êtes devenus des journalistes de merde 💩. Que des gens testés positifs mais rien sur le nombre d'hospitalisations actuel ni qu'il n'y a pas de mort maintenant. Vous êtes complices de la propagation de la peur. Vous êtes devenus détestables et complices d'un gouvernement irresponsable. Quand aurez-vous le courage de réagir?

23h29 : "On n'atteindra vraisemblablement pas les objectifs quantitatifs ambitieux que nous nous étions fixés."

Le chef du gouvernement estime que l'objectif de 250 000 enfants accueillis dans le cadre du dispositif des "colonies apprenantes" ne sera pas atteint. Mais la qualité a été au rendez-vous, assure-t-il, au point d'envisager une reconduction dans le futur.

23h24 : En Namibie, le gouvernement est contraint de mettre en garde la population contre le recours à la bouse d'éléphant contre le Covid-19. Des praticiens traditionnels du pays recourent à des inhalations pour traiter les saignements de nez, les maux de tête et, désormais, le coronavirus - "un remède inutile", souligne le ministre de la Santé.

23h19 : L'agence régionale de santé des Pays de la Loire annonce que le taux d'incidence a dépassé le seuil d'alerte dans la Sarthe. Ce taux atteint 52,5 cas positifs au Covid-19 pour 100 000 habitants, contre 19,5 en moyenne au niveau régional.

23h00 : Le président de l'UFC Que Choisir dénonce par ailleurs "les marges hallucinantes qui sont faites sur ces masques". "On en fait un business alors qu'il y a un enjeu de santé publique", déplore-t-il.

22h58 : "Que je sache, quand on impose la vaccination obligatoire, et bien elle n'est pas à la charge des familles."

Le président de la célèbre association de consommateurs réclame la gratuité des masques. Il évoque un poste de dépenses "insupportable" pour certains ménages.

22h34 : Après l'annonce de l'obligation du port du masque en entreprise, le patron de FO, Yves Veyrier, appelle les représentants du personnel à la vigilance. Il évoque "les aménagements en termes d'organisation et de rythme de travail, de prises de pauses éventuelles, qui seront nécessaires pour supporter le masque selon les conditions dans lesquelles on se trouve".

20h22 : Le taux de positivité aux tests de dépistage continue d'augmenter, pour atteindre 3% dans le bilan quotidien de la DGS. Hier, le taux communiqué était de 2,9%.

20h20 : La DGS ajoute 4 823 patients atteints du Covid-19 sont actuellement hospitalisés (soit 102 de moins qu'hier), dont 380 en service de réanimation (4 de moins qu'hier).

20h14 : La France a enregistré 2 238 nouveaux cas confirmés de contamination par le Covid-19 en 24 heures, selon le décompte quotidien de la direction générale de la santé. C'est plus qu'hier (493 cas) mais moins que les deux jours précédents, quand la barre des 3 000 cas supplémentaires avait été dépassée.

20h04 : A l'heure de passer à table, voici un nouveau point sur l'actualité de ce mardi :

• Une mutinerie a éclaté au Mali, où des militaires ont pris possession d'un camp de l'armée près de Bamako. Un de leurs leaders a affirmé à l'AFP que le président et le Premier ministre avaient été arrêtés, ce qui n'a pas été confirmé officiellement à ce stade.

• Le port du masque en entreprise sera obligatoire à compter du 1er septembre, sauf dans les bureaux individuels, a annoncé la ministre du Travail, Elisabeth Borne, lors d'une réunion avec les partenaires sociaux.

• Après l'ouverture d'une enquête pour "viol par personne ayant autorité" à son encontre, l'ex-adjoint à la Culture Christophe Girard a annoncé qu'il se mettait en retrait du Conseil de Paris pour "mieux se défendre".

• H-1 avant le coup d'envoi de la demi-finale de la Ligue des champions entre Paris et Leipzig, deux équipes néophytes à ce stade de la compétition. "Nous sommes absolument prêts", assure l'entraîneur parisien Thomas Tuchel.

19h04 : Le site du quotidien libanais L'Orient Le Jour précise que "tous ceux qui participent à la remise en état, au déblaiement des décombres, à la distribution d'aides et à toutes les actions de secours dans les quartiers dévastés par l'explosion du port de Beyrouth" seront exemptés du reconfinement total imposé dans le pays.

19h00 : Déjà évoqué hier, le reconfinement total imposé au Liban ne concernera pas les quartiers sinistrés par l'explosion du 4 août au port de Beyrouth, selon le ministère de l'Intérieur.

18h57 : Après une forte hausse des contaminations dans le pays, les autorités libanaises décrètent un reconfinement total d'une durée de plus de deux semaines. La mesure débutera vendredi et sera en vigueur jusqu'au 7 septembre, avec un couvre-feu quotidien de 18 heures à 6 heures.

18h01 : Voici un nouveau point sur l'actualité de ce mardi :

Le port du masque en entreprise sera obligatoire sauf dans les bureaux individuels. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a informé les partenaires sociaux que cette mesure prendrait effet à partir du 1er septembre.

Une mutinerie est en cours au Mali, où des militaires ont pris possession d'un camp de l'armée près de Bamako et disent détenir des hauts gradés. La France et la Cédéao les exhortent "à regagner leurs casernes".

Le parquet de Paris ouvre une enquête pour "viol par personne ayant autorité" contre l'ancien adjoint à la culture à la mairie de Paris, Christophe Girard. Cette décision fait suite aux déclarations dans le New York Times d'un homme disant avoir été contraint à des relations sexuelles alors qu'il avait 16 ans, dans les années 1990.

L'heure de vérité approche pour le PSG, qui joue ce soir face à Leipzig une place en finale de la Ligue des champions. "Nous sommes absolument prêts", assure Thomas Tuchel.

17h55 : Le Liban impose un reconfinement après une hausse des cas de Covid-19, annoncent les autorités.

17h46 : "Lorsqu'il y a des manquements à l'obligation de l'employeur, il peut y avoir des sanctions."

Interrogé sur franceinfo à propos du port du masque obligatoire dans les entreprises, le secrétaire d'État chargé de la Santé au travail souligne la responsabilité de l'employeur pour assurer la sécurité sanitaire de ses employés.

17h19 : Sur la base des situations présentées par les partenaires sociaux, "on pourra ressaisir le Haut Conseil de la santé publique pour voir si on peut apporter des dérogations", a indiqué la ministre du Travail. Elisabeth Borne a par exemple cité l'exemple d'un lieu de travail de 100 mètres carrés dans lequel ne se trouveraient que deux salariés.

17h16 : "Dès qu'on est dans un espace partagé il faudra porter le masque", explique la ministre du Travail, Elisabeth Borne, interrogée sur BFMTV. Elle indique par ailleurs que les partenaires sociaux ont souhaité continuer à travailler pour éventuellement adapter ces règles à certaines situations.

16h44 : Bonjour @un prof et @Instit. Contacté par Le Parisien hier, le ministère de l'Education nationale affirme que le protocole sanitaire pourrait être adapté localement. Dans les prochains jours, "il y aura des adaptations des modalités de la rentrée avec des réunions entre préfets, agences régionales de santé et recteurs dans chaque région", selon le ministère.

16h44 : Bonjour et merci pour votre travail d'information. L'école est-elle concernée par le port du masque obligatoire en réunion... le protocole sanitaire va-t il évoluer d'ici la rentrée ? J'enseigne en zone rouge et je me pose des questions sur la rentrée à venir...

16h43 : Qu'en est il de l'obligation du masque dans l'éducation nationale? Comme dans les entreprises obligatoire dans les salles de réunions et espaces communs, et donc dans les salles de classes?

16h56 : Pour limiter les risques de transmission aux autres classes d'âge et freiner la reprise épidémique, le docteur Djillali Annane propose que les personnes de 15 à 40 ans soient "testées avant de rentrer au lycée ou à la fac" ou "de reprendre son travail". Cette mesure est-elle souhaitable, et si oui, est-elle possible à mettre en œuvre ? Eléments de réponse dans notre article.




(NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)

16h16 : Bonjour. Dans notre TPE d’une dizaine de personnes qui travaillons dans l’informatique, le port du masque est obligatoire depuis le déconfinement sans que cela pose de problème particulier. C’est sécurisant car on n’est pas certains de pouvoir toujours garder la bonne distance. Les masques lavables sont fournis par l’entreprise et chacun est libre de porter ses propres masques s’il le souhaite. Pour être honnête, la mesure n’a jamais fait débat.

16h15 : Je suis un peu surprise par ces nouvelles mesures... Il serait temps. Dans mon entreprise, c'est obligatoire depuis le 11 mai et tous les salariés ont appliqué cette mesure à la lettre !!

16h15 : A mon travail cette obligation existe déjà depuis le déconfinement... On nous fourni une dotation de masque à la semaine au départ puis au mois maintenant, environ 1,5 masques par jour. Ça fonctionne... On s'y habitue et ce n'est pas si terrible au regard des conséquences possibles !

16h15 : Vous êtes nombreux à réagir à l'obligation du masque en entreprise, annoncée par la ministre du Travail. Certains d'entre vous observent déjà cette pratique sur leur lieu de travail et nous font part de leur expérience.

16h00 : Après presque six mois de fermeture, les musées new-yorkais rouvrent timidement leurs portes. Jauges de visiteurs limitées, visites étalées dans le temps... les musées et galeries d'art peuvent officiellement rouvrir à partir du 24 août sous couvert du respect de certaines mesures sanitaires. Le point dans notre article.

15h38 : Face à la hausse des cas de contamination en Allemagne, Angela Merkel exclut toute nouvelle mesure d'assouplissement des règles sanitaires, et invite la population à un strict respect des consignes. La première économie européenne, qui a jusqu'ici mieux résisté que ses voisins à la pandémie, est confrontée à une résurgence des infections, supérieures quasiment chaque jour à un millier de cas.

15h35 : Le report du match OM - Saint-Etienne met en lumière la fragilité de la reprise du football en France, alors que le nombre de cas de coronavirus est en augmentation. En tout, ce sont 40 joueurs de Ligue 1 qui sont confirmés positifs à ce jour, dans onze clubs différents, rappelle francetv sport. "Les clubs ont de grosses craintes pour la reprise du championnat", glisse un dirigeant de club.

14h53 : Le port du masque sera obligatoire à partir du 1er septembre dans les entreprises, a annoncé la ministre du Travail Elisabeth Borne, le temps de permettre aux employeurs et aux salariés de s'organiser. "Nous allons maintenant travailler avec les partenaires sociaux sur les modalités pratiques de mises en œuvre et de possibles adaptations de cette nouvelle norme", a déclaré Laurent Pietraszewski, secrétaire d'Etat chargé des retraites et de la santé au travail, cité dans un communiqué du ministère.

14h01 : Voici un nouveau point sur l'actualité de ce mardi :

Le port du masque en entreprise sera obligatoire sauf dans les bureaux individuels. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a informé les partenaires sociaux que cette mesure prendrait effet à partir du 1er septembre. Un peu avant cette annonce, le Medef s'inquiétait déjà de "mesures générales trop coercitives".

Les trois cas de Covid-19 à l'Olympique de Marseille sont confirmés, annonce le club. La LFP a annoncé en conséquence le report du match de reprise du championnat de football de L1 entre l'OM et Saint-Etienne, prévu vendredi. La rencontre Bordeaux-Nantes a quant à elle été avancée au vendredi, 19 heures.

Le parquet de Paris ouvre une enquête pour "viol par personne ayant autorité" contre l'ancien adjoint à la culture à la mairie de Paris, Christophe Girard. Cette décision fait suite aux déclarations dans le New York Times d'un homme disant avoir été contraint à des relations sexuelles alors qu'il avait 16 ans, dans les années 1990.

Ce soir (21 heures), le PSG affronte Leipzig en demi-finale de la Ligue des champions. "Nous sommes absolument prêts", assure Thomas Tuchel.

13h49 : Un total de 611 incidents, actes de violence, de harcèlement et de stigmatisation ont été recensés par le Comité international de la Croix-Rouge dans plus de 40 pays entre début février et fin juillet contre des soignants, des patients et des structures médicales. Plus de 20% des cas sont des agressions physiques, 15% des actes de discrimination fondée sur la peur, et 15% des attaques ou des menaces verbales. "La crise a mis en danger les personnels de santé à un moment où on avait le plus besoin d'eux", déplore Maciej Polkowski, du CICR, dans un communiqué.

13h56 : Le préfet de Vendée n'a pas renouvellé la dérogation accordée au Puy du Fou pour accueillir plus de 5 000 spectateurs. Les deux prochains spectacles de la Cinéscénie, prévus les vendredi 21 août et samedi 22 août, devront donc respecter cette jauge maximale. Beno^t Brocart a refusé de délivrer une nouvelle dérogation comme il l'avait fait pour le samedi 15 août, où 9 000 personnes avaient pu assister au spectacle, en raison de la détérioration de la situation sanitaire dans le département.



(MAXPPP)

13h17 : Vous êtes très nombreux à nous demander des précisions sur l'obligation du port du masque en entreprise. Nous ne disposons pour le moment pas des détails pratiques et des cas particuliers. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, doit s'exprimer dans les prochaines minutes.

13h15 : Bonjour, les règles du port du masques inclus le changement de celui ci toutes les 4h maximum, les entreprises prendront elle en compte qu'il faudras au moins 2 masques par salariés par jours ?

13h15 : Bonjour FranceInfo et merci pour ce live ! Est-ce que cela concerne également les administrations qui ne recoivent pas de public ? Je travaille dans un ministère et personne ne porte de masque ! Merci !

13h14 : Bonjour qu'en est il des espaces de restaurations et de pauses dans les entreprises. Doivent ils fermer?

13h14 : Bonjour, le port du masque est il aussi obligatoire pour les personnes travaillant en extérieur. Merci

12h56 : La ministre du Travail s'est basée sur un avis du Haut conseil de la Santé publique en date du 14 août, portant sur la transmission du coronavirus par aérosol. Le masque, devenant ainsi un équipement de protection individuel, ne sera pas à la charge du salarié mais de l'employeur. Par ailleurs, Elisabeth Borne a également encouragé les employeurs à favoriser le télétravail.

12h56 : Nous avons quelques détails sur l'obligation du port du masque en entreprise annoncée ce jour par Elisabeth Borne. Cette mesure, qui prendra effet le 1er septembre, concerne tous les endroits où l'on est susceptible de se croiser, c'est donc le cas des open spaces.

12h42 : La ministre du Travail a fait cette annonce ce mardi lors d'une réunion avec les partenaires sociaux, selon nos informations. Nous ne disposons pour le moment pas des détails pratiques de cette mesure.

12h40 : Le port du masque devient obligatoire en entreprise sauf dans les bureaux individuels, annonce la ministre du Travail, Elisabeth Borne.

12h27 : La rentrée scolaire a été perturbée en Polynésie et à La Réunion. Le Covid-19 a déjà entraîné des fermetures d'écoles dans ces deux territoires. Cela concerne 3 000 élèves environ, comme le détaille la 1ère.

12h11 : La Russie fait état de 4 748 nouveaux cas de contamination au coronavirus au cours des 24 dernières heures, ce qui porte le total à 932 493 et en fait le quatrième pays le plus touché par la pandémie en nombre de cas.

12h00 : A midi, il est temps de faire un nouveau point sur l'actu :

Le gouvernement doit présenter aujourd'hui aux partenaires sociaux de possibles "évolutions" des protocoles sanitaires. Hier, Emmanuel Macron a appelé les Français à la fraternité. "La crise sanitaire exige que nous nous protégions tous mutuellement", a-t-il déclaré.

Les trois cas de Covid-19 à l'Olympique de Marseille sont confirmés, annonce le club. La LFP a annoncé en conséquence le report du match de reprise du championnat de football de L1 entre l'OM et Saint-Etienne, prévu vendredi.


Au moins 5 000 partisans de l'opposition se sont de nouveau rassemblés hier à Minsk pour réclamer le départ du président Alexandre Loukachenko. Leur cheffe de file, Svetlana Tikhanovskaïa, réfugiée en Lituanie, est prête à "assumer ses responsabilités".

Ce soir (21 heures), le PSG affronte Leipzig en demi-finale de la Ligue des champions. "Nous sommes absolument prêts", assure Thomas Tuchel.

11h58 : Le ministre grec de la Santé déclare qu'il espère recevoir un premier lot de vaccins contre le Covid-19 d'ici décembre, en vertu d'un accord entre l'UE et l'industrie pharmaceutique. "Nous commencerons en décembre avec 700 000 doses", assure Vassilis Kikilias à la chaîne SKAI TV. Les livraisons s'étaleront de décembre à juin, a-t-il ajouté.

11h56 : "Selon le protocole d’organisation des matchs, la commission des compétitions de la LFP décide donc de reporter le match Olympique de Marseille-AS Saint-Etienne au mercredi 16 ou jeudi 17 septembre 2020 sous réserve de l’évolution des conditions sanitaires au sein du club de l’Olympique de Marseille", précise la LFP dans un communiqué.