Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : la France enregistre 493 nouveaux cas en 24 heures, une baisse notable après deux jours de forte hausse

Les nouvelles contaminations avaient dépassé la barre des 3 000, samedi et dimanche, soit les chiffres les plus élevés depuis la levée du confinement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des femmes portent un msaque sanitaire sur un pont de l'île Saint-Louis, à Paris, le 15 août 2020. (MYRIAM TIRLER / HANS LUCAS / AFP)

Un chiffre en baisse, mais à prendre avec des pincettes. La France recense 493 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, indique la direction générale de la santé (DGS), lundi 17 août, après deux jours où les nouvelles contaminations ont dépassé la barre des 3 000, les chiffres les plus élevés depuis la levée du confinement. Les variations quotidiennes des chiffres liés à l'épidémie doivent néanmoins faire l'objet d'une attention toute particulière.

Si le nombre de nouveaux cas est donc divisé par six environ, celui des patients hospitalisés a en revanche augmenté de 65 en 24 heures pour atteindre 4 925, sa troisième hausse quotidienne consécutive. Parmi eux, 384 se trouvent dans un service de réanimation, soit huit de plus que dimanche.

Par ailleurs, 19 personnes supplémentaires sont mortes du virus, portant le bilan total de l'épidémie à 30 429, indique la DGS.

Près d'un patient sur deux est asymptomatique

"Près de la moitié des personnes pour lesquelles le test RT-PCR s’est avéré positif ne présentaient aucun symptôme, mais étaient donc susceptibles de transmettre le Covid-19 à leurs contacts proches", alerte aussi l'institution.

La hausse marquée du nombre de nouvelles contaminations au cours des dernières semaines a conduit de nombreuses villes, dont Paris et Marseille, à imposer le port du masque à l'extérieur dans les quartiers les plus animés pour tenter d'enrayer la propagation du virus.

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, s'est prononcée, dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, pour une obligation du port du masque en entreprise sous certaines conditions et tout en prônant autant que possible le recours au télétravail. Une réunion en visioconférence avec les partenaires sociaux devrait avoir lieu mardi matin pour évoquer ce sujet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.