Covid-19 : "Les moyens n'ont pas été mis à disposition pour que le protocole sanitaire dans les écoles se réalise", tacle le co-président de la FCPE

Rodrigo Arenas, co-président de la Fédération des Conseils de Parents d'Elève (FCPE), il aurait notamment fallu distribuer des masques à tous les enfants.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une élève se lave les mains dans une école de Vincennes (Val-de-Marne), le 4 juin 2020.  (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

"Malheureusement, nous sommes désolés de dire que, quand le protocole sanitaire du mois de juillet que nous soutenions a été mis en œuvre, les moyens n'ont pas été mis à disposition pour qu'il se réalise", critique mardi 27 octobre sur franceinfo Rodrigo Arenas, co-président de la Fédération des Conseils de Parents d'Elève (FCPE), avant l'annonce mercredi 28 octobre à 20h par Emmanuel Macron d'un possible reconfinement national de quatre semaines pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Le manque de sanitaire, de masques et d'enseignants

Selon Rodrigo Arenas, "il fallait mettre des sanitaires de façon éphémère pour que les enfants puissent se laver les mains puisque ça reste le deuxième geste barrière efficace", souligne-t-il. Rodrigo Arenas estime également qu'"il fallait que les pouvoirs publics distribuent des masques à tous les enfants parce que les enseignants le disent : nous sommes loin du compte dans l'efficacité et le changement régulier des masques par rapport aux élèves".

Le co-président de la FCPE rappelle que depuis "un certain temps, nous préconisons qu'on procède à l'embauche d'enseignants pour baisser les effectifs dans les classes de façon à réduire les distanciations entre les élèves et respecter les gestes barrières"Enfin, Rodrigo Arenas soutient qu'"il aurait fallu réformer l'enseignement à distance".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.