Covid-19 : avec le beau temps, le maintien du port du masque agite les Français

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Covid-19 : avec le beau temps, la problématique du port du masque agite les Français
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que l’épidémie de coronavirus faiblit en France, le port du masque devient l’objet de toutes les discussions. Avec la chaleur, les Français ont bien du mal à le garder. Illustration à Honfleur, sur la côte normande.

Il y a comme un air d’été, lundi 14 juin, sur la plage de Honfleur, dans le Calvados. Au bord de l’eau, le masque n’est pas obligatoire, ce qui ravit les touristes. "C’est un peu retourner à la vie d’avant, on se sent plus libre", juge une première jeune femme. Un avis partagé par une seconde qui se délasse sur le sable : "On profite un petit peu du beau temps, retrouver la nature, les amis, sans le masque, on redécouvre les visages, ça fait plaisir."

Le gouvernement prend son temps

Deux amies sont venues se détendre quelques mètres plus loin. "On se sent libre, on respire l’air de la mer, c’est top", ajoute l’une d’elle. Mais en dehors de la plage, le masque devrait être porté partout dans la ville, ce qui n’est pas le cas. Toutefois, il pourrait a priori être abandonné le 1er juillet. Les passants sont divisés sur la future mesure. Certains se disent inquiets. En direct de Matignon, le journaliste France Télévision Julien Nény rappelle que le gouvernement n’envisage pas d’avancer son calendrier car "plus de 2 000 personnes sont encore en réanimation". De plus, le port du masque en extérieur constitue un symbole qui permet aux Français de comprendre que le virus circule toujours. L’exécutif a donc deux mots d’ordre : prudence et vigilance.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masques sanitaires

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.