Coronavirus : Boris Johnson prend des mesures drastiques pour éviter la propagation

En Angleterre, le gouvernement craint une seconde vague de l’épidémie. Les rassemblements de plus de 6 personnes seront rendus illégaux à partir de lundi 14 septembre.

France 2

"L’Angleterre enregistre une forte hausse des contaminations, notamment des jeunes, de vingt ou trente ans", explique Clément Le Goff, en direct de Londres (Royaume-Uni). Le journaliste a en effet souligné l’essor de nouveaux cas de Covid-19 enregistrés sur le territoire anglais, ce qui a conduit le Premier ministre Boris Johnson à prendre une mesure drastique sur les autorisations de rassemblements. Objectif : "Éviter tout reconfinement total, destructeur pour l’économie."


Une nouvelle limite fixée à 6 personnes


Auparavant, 30 personnes pouvaient se réunir. À partir de lundi 14 septembre, ce chiffre sera baissé à 6. Il faut prendre cette mesure très au sérieux. Clément le Goff est revenu sur les réprimandes annoncées par le Premier ministre. Ces dernières auront lieu lors de fréquents contrôles de police : "Ceux qui ne respecteraient pas ces nouvelles règles s’exposent à une amende de 100 euros, amende qui sera doublée en cas de récidive, et ainsi de suite jusqu’à la somme maximale de 3500 euros." Une mesure plus que dissuasive.



Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, le 1er juillet 2020 à la Chambre des communes, à Londres.
Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, le 1er juillet 2020 à la Chambre des communes, à Londres. (JESSICA TAYLOR / AFP)