Marseille : les danseurs reprennent le chemin des répétitions

Des festivals annulés, des salles de spectacles désespérément fermées... Les artistes attendaient avec impatience le déconfinement pour reprendre peu à peu le chemin des répétitions. C’était le cas pour l’orchestre de Cannes (Alpes-Maritimes) et le Ballet national de Marseille (Bouches-du-Rhône).

FRANCE 3

À Marseille (Bouches-du-Rhône), c'est enfin l'heure de la reprise pour le Ballet national. Et pour ces danseurs, les pas sont comptés : interdiction de dépasser les carrés blancs représentés sur le sol. Les professionnels doivent respecter la distanciation physique. La reprise se fait par étapes et il faut s'habituer aux nouvelles règles jugées contre-nature pour les équipes.

Un soulagement pour les artistes

"On est dans une configuration bien particulière, surtout pour le métier de danseur. La danse implique le regroupement des corps et l’interaction", explique Arthur Harel, codirecteur de la compagnie La Horde. "Revenir en studio, même avec la distance, on reprend notre liberté, c’est un soulagement", confie de son côté Nahimana Vandenbussche, danseur dans la troupe. Confinés comme tout le monde, les danseurs ont gardé le contact comme ils le pouvaient, notamment par le biais de visioconférences.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des festivals annulés, des salles de spectacles désespérément fermées... Les artistes attendaient avec impatience le déconfinement pour reprendre peu à peu le chemin des répétitions. C’était le cas pour l’orchestre de Cannes (Alpes-Maritimes) et le Ballet national de Marseille (Bouches-du-Rhône).
Des festivals annulés, des salles de spectacles désespérément fermées... Les artistes attendaient avec impatience le déconfinement pour reprendre peu à peu le chemin des répétitions. C’était le cas pour l’orchestre de Cannes (Alpes-Maritimes) et le Ballet national de Marseille (Bouches-du-Rhône). (FRANCE 3)