Cet article date de plus d'un an.

Manche : les merceries prises d’assaut depuis leur réouverture

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Manche : les merceries prises d’assaut depuis leur réouverture
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Pour être sûr d’avoir son masque d’ici le 11 mai, le gouvernement encoure les gens à les faire eux-mêmes en tissu. Alors depuis quelques jours, les merceries sont prises d’assaut.

Une mercerie de Cherbourg, dans la Manche, ne désemplit pas. Après un mois et demi de fermeture, les magasins de tissus sont autorisés à rouvrir. La gérante de quatre boutiques en Normandie, ne s’attendait pas à voir à un tel succès. "Avoir dans chaque magasin 50, 60 personnes à notre ouverture, quand on a levé le rideau, on n’aurait jamais imaginé", explique Isabelle Levoyer.

Des doutes sur la capacité à se fournir des masques

Ce n’est pas près de s’arrêter. En vue du confinement, le Premier ministre encourage la population à fabriquer ses propres masques. Alors certains commencent à investir. "On ne trouve pas de masque, j’ai beaucoup de doutes sur le fait qu’on les ait au moment où il faudra déconfiner, donc je vais m’y mettre", justifie une cliente venue acheter une machine à coudre. Les fils et les élastiques sont pris d’assaut.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.