Malgré le coronavirus, "plus de 130 000 personnes" ont participé au World Clean Up Day

Virginie Guérin, responsable France de l’opération World Clean Up Day, est invitée sur franceinfo samedi 19 septembre pour parler de cette Journée mondiale du grand nettoyage en France.

FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"On trouve quantité de déchets : des bouteilles en plastique, des mégots, mais aussi des machines à laver dans les canaux. C’est assez considérable ce qu’on peut ramasser", commente Virginie Guérin, responsable France de l’opération World Clean Up Day.

Samedi 19 septembre, "plus de 130 000 participants ont travaillé en France bénévolement, c’est moitié moins qu’en 2019 à cause surtout de la pandémie de coronavirus. On a eu le même nombre d’opérations. On a essayé de mobiliser la jeunesse. Les écoles ont eu des difficultés à participer à cause du Covid-19, mais les étudiants étaient nombreux", explique-t-elle sur franceinfo samedi soir.

Transformer les mégots en mobilier urbain

C’est la troisième Journée du grand nettoyage en France. "C’est évident que les gens sont davantage sensibilisés. Ce qui est intéressant, c’est la diversité des personnes, des jeunes de 5 ans et des gens de 75 ans. Ce qui est important aussi, ce n’est pas tellement de ramasser les déchets, c’est de préparer ensemble le premier pas, la création de dynamique dans les territoires entre les associations, les entreprises, les collectivités, les citoyens", développe Virginie Guérin.

"Nous avons particulièrement travaillé cette année à la revalorisation des mégots en mobilier urbain ou en énergie avec l’ensemble des acteurs de la filière", souligne-t-elle, annonçant que le détail de tout ce qui a été collecté partout en France sera médiatisé "le 19 octobre". 

Virginie Guérin
Virginie Guérin (FRANCEINFO)