VIDEO. "Maintenant, on attend les vrais touristes" : à Fécamp, les professionnels espèrent le retour des visiteurs

Les professionnels du tourisme vont tenter de sauver leur saison, après deux mois de confinement. La limitation des 100 kilomètres est supprimée à partir de mardi.

FREDERIC CAYROU / RADIO FRANCE

"On est prêt, prêt, archi prêt !", lance Astérix, le capitaine du Mil'Pat, un vieux navire amarré à Fécamp (Seine-Maritime). Le bateau reprend la mer, pour le plus grand plaisir de son patron, qui n’attend plus que les touristes pour leur faire découvrir les falaises de la côte d’Albâtre.

>> Déconfinement : suivez les dernières informations

Comme lui, tous les professionnels du tourisme dans les starting-blocks. Mardi 2 juin, la règle des 100 kilomètres sera terminée, comme l'a annoncé le Premier ministre jeudi 28 mai, lors de son discours sur la phase 2 du déconfinement. Les Français pourront de nouveau circuler librement et dans les stations balnéaires, on les attend de pied ferme.

Astérix, le capitaine du Milpat.
Astérix, le capitaine du Milpat. (FRÉDÉRIC CAYROU / RADIO FRANCE)

Avant de monter sur le Mil'Pat, c'est désormais la règle, le gel hydroalcoolique est obligatoire. Le capitaine règle les derniers détails : "On va mettre des croix pour déterminer la place des gens, pour que chacun reste à un mètre de l'autre, même si c'est dommage de mettre du scotch sur un beau bois de chêne verni comme ça, ça nous embête un peu, explique Astérix. C'est difficile, parce que si on va en mer, c'est pour avoir ce sentiment de plaisir, de liberté, et y aller avec un masque sur le groin, c'est quand même un peu douteux."

On va faire hyper gaffe, il ne faut pas qu'on fasse de bêtises, notre boulot en dépend.

Astérix, le capitaine du "Mil'Pat"

à franceinfo

Retour sur la terre ferme : au Woody Park, là-aussi tout est prêt. Le parc aventure rouvre samedi. Le gérant, Cyril Ménard, a fait son maximum : "On a suivi toutes les recommandations, on a mis en place tous les gestes barrières demandés : la distanciation, le lavage des mains, le port du masque, le port des gants, tout ce qui nous semblait être nécessaire. On ne sait pas comment les gens vont réagir, est-ce que ça va leur sembler suffisant, est-ce que ça va leur sembler trop, est-ce que les gens seront là au rendez-vous ?"

Un clip vidéo pour rassurer

L'office de tourisme de Fécamp mise sur un clip vidéo pour rassurer les touristes, qui seraient encore un peu craintifs : "Là on a l'exemple d'un commerçant qui a mis en place des mesures de distanciation, les précautions sanitaires, tout le monde a un masque, décrit Christophe Cusseau le directeur. Et ce n'est pas juste pour la vidéo, c'est en réel."

Vue de Fécamp.
Vue de Fécamp. (FRÉDÉRIC CAYROU / RADIO FRANCE)

"Fécamp vous attend, revenez chez nous", annonce le slogan de la vidéo. "On a eu des visiteurs de proximité depuis deux semaines, depuis la phase 1 du déconfinement, poursuit Christophe Cusseau. Maintenant, on attend les vrais touristes, ceux qui vont rester une journée, deux journées, une semaine sur le secteur." L'enjeu, c'est aujourd'hui de sauver la saison estivale, après les deux mois perdus du confinement.

Le \"Milpat\", le vieux gréement.
Le "Milpat", le vieux gréement. (FRÉDÉRIC CAYROU / RADIO FRANCE)