Le cri d'alarme des guides-conférenciers face à la crise du Covid

Touchés de plein fouet par l'absence de touristes étrangers, les guides-conférenciers se retrouvent sans revenu depuis plusieurs mois. Cette profession sinistrée par la crise sanitaire en appelle désormais au gouvernement. 

Ils se sentent exclus des mesures gouvernementales liées au Covid-19 : faute de touristes étrangers, la plupart des guides-conférenciers ont vu leur activité s'arrêter. Sans chômage partiel pour certains qui ne sont pas salariés et sans fonds de solidarité pour près d’un tiers d’entre eux, ils ont manifesté leur désarroi devant plusieurs grands monuments en France, ce samedi 19 septembre.

A Avignon, ils ont organisé un flash mob devant le Palais des Papes. Un ballet muet symbolisant la mort à petit feu d'une profession. "Nous nous sentons lâchés, nous n'avons pas de travail depuis des mois et personne ne vient nous soutenir", s'indigne Cécile Benistant, guide-conférencière.

Une mobilisation à plusieurs ou en solo qui avait pour but de réclamer une année blanche, comme les intermittents. 

(FRANCE 3)