La campagne de vaccination antigrippale avancée de quatre jours pour les personnes à risque

La campagne de vaccination contre la grippe des personnes les plus fragiles va débuter le 22 octobre, soit quatre jours avant la date initialement prévue. Une note de la Direction générale de la Santé a été adressée lundi aux professionnels concernés. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un pharmacien vaccine un patient contre la grippe saisonnière, à Paris, le 13 octobre 2020 (illustration). (LUDOVIC MARIN / AFP)

La campagne de vaccination contre la grippe prend de l'avance. Alors qu'elle devait débuter le 26 octobre pour les personnes à risque, elle débutera finalement avec quatre jours d'avance, le 22 octobre prochain. La mesure a été annoncée par la Direction générale de la santé lundi 18 octobre aux médecins, pharmaciens et infirmiers concernés, dans une note "urgente" que franceinfo a pu consulter.

La DGS justifie cette avancée par le fait que "cette année, dans un contexte de circulation des virus du Covid-19 et de la grippe, le risque de co-infection et de développement de formes graves et de décès" est augmenté. L'objectif est donc "d'encourager la synergie entre les deux campagnes de vaccination et ne perdre aucune opportunité de vacciner contre la grippe et contre le Covid-19 les personnes les plus fragiles"

Permettre des séances de vaccination conjointes

Ainsi, dès le 22 octobre, les professionnels de santé pourront "éditer les bons de vaccination, délivrer et administrer le vaccin" contre la grippe aux personnes à risques. Les Ehpad et les établissements de santé peuvent, eux, déployer la vaccination dès lundi 18 octobre, "pour permettre des séances de vaccination conjointes contre la grippe et contre la Covid-19", termine la DGS. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.