Jeux Olympiques : le nouveau Premier ministre japonais "déterminé" à accueillir les JO l'an prochain

Yoshihide Suga s'est exprimé à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations unies. Le chef du gouvernement japonais souhaite faire de ces Jeux olympiques la "preuve de la victoire de l'humanité sur la pandémie".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Yoshihide Suga, Premier ministre du Japon, s'est exprimé dans un message vidéo enregistré, le 25 septembre 2020, devant l'Assemblée générale des Nations unis, à New York. (LOEY FELIPE / UNITED NATIONS / AFP)

Le Japon est "déterminé" à accueillir les Jeux olympiques de Tokyo en 2021. Malgré la pandémie de coronavirus qui a causé leur report cette année, le nouveau Premier ministre japonais, Yoshihide Suga, a réaffirmé sa volonté d'accueillir les JO, vendredi 25 septembre, à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations unies.

"L'été de l'année prochaine, le Japon est déterminé à accueillir les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, comme preuve de la victoire de l'humanité sur la pandémie", a déclaré le chef du gouvernement dans un message vidéo pré-enregistré. "Je vais continuer à ne pas ménager mes efforts pour vous accueillir à des Jeux" qui seront organisés "en toute sécurité", a-t-il ajouté.

Avec ou sans vaccin

Yoshihide Suga est devenu la semaine dernière le nouveau Premier ministre du Japon, en remplacement de Shinzo Abe qui a démissionné pour des raisons de santé. Son discours à la grande réunion annuelle de l'ONU, virtuelle cette année en raison de la pandémie, marque ses premiers pas sur la scène internationale.

Les organisateurs des JO de Tokyo et le Comité international olympique s'affichent plus confiants depuis quelques semaines quant à la probabilité d'organiser l'an prochain cet événement sportif planétaire, avec ou sans vaccin disponible d'ici là. Mais de gros doutes subsistent quant à leur faisabilité face la persistance actuelle de la maladie Covid-19 dans le monde.

Par ailleurs, la ferveur olympique s'est considérablement étiolée au Japon. Moins d'un tiers des Japonais seraient favorables à leur tenue en 2021, selon des sondages réalisés cet été. Les organisateurs des JO et le CIO ont récemment commencé à discuter d'une longue série de contre-mesures potentielles face au coronavirus. Les athlètes olympiques pourraient par exemple s'engager à limiter leurs déplacements durant la compétition, et les jauges de spectateurs pourraient être restreintes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.