"J'ai l'impression de sortir même si ce n'est pas vrai" : pour occuper ses petits-enfants confinés, une mamie grenobloise leur lit des histoires au téléphone

Pour occuper ses petits-enfants pendant la période de confinement, une mamie grenobloise s'est mise à leur lire des histoires au téléphone. Elle le fait désormais aussi pour des personnes âgées isolées. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La lecture, un bon moyen de rompre l'isolement en période de confinement. Photo d'illustration.  (GUILLEMETTE FRANQUET / FRANCE-BLEU SAINT ETIENNE LOIRE)

Presque chaque jour après le déjeuner, Sylviane appelle ses petits-enfants pour une séance de 20 à 40 minutes de lecture. "Aujourd'hui, ça va être un conte de Grimm", annonce-t-elle avant de prononcer le fameux "Il était une fois...".

>> Coronavirus : retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

Agée de 71 ans, Sylviane, ex-bibliothécaire grenobloise "hyperactive" a eu cette idée dès le début du confinement mis en oeuvre pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. "Le mot confinement m'a fait très peur donc je me suis dit qu'il fallait très vite que je trouve quelque chose à faire qui puisse autant combler les autres que moi", explique-t-elle. Elle s'est alors souvenue des Histoires au téléphone de l'auteur italien Giani Rodari, racontées à distance par un représentant de commerce à sa petite-fille. 

Occuper les enfants sans les écrans

Ses petits enfants, Sacha et Etienne, âgés respectivement de 8 et 12 ans, sont ravis. "Je m'ennuie moins, affirme Sacha. Ça me fait travailler mon imagination et puis j'ai l'impression d'un peu sortir même si ce n'est pas vrai." Son frère ajoute que l'intérêt est aussi de "parler avec quelqu'un de vivant et pas un écran"

Catherine, la maman qui garde seule ses deux enfants actuellement, apprécie également : "Ça me permet de dégager du temps pour faire autre chose ou alors j'écoute l'histoire avec eux et ça me fait aussi du bien de me détendre."

Nouveaux auditeurs et chaîne YouTube

Sylviane a vite instauré d'autres rendez-vous lecture : pour ses autre petits-enfants, neveux et nièces, mais également pour trois personnes âgées auxquelles elle rend habituellement visite. "C'est merveilleux, c'est un moment de grand bonheur, ça m'apporte de la chaleur humaine et puis j'ai l'impression de redevenir une petite fille qui écoute les histoires", témoigne Barbara, 91 ans, recluse dans son appartement. 

Sylviane consacre ainsi plusieurs heures par jour à ses lectures au téléphone mais ne considère pas sa mission comme un sacerdoce. 

Ce n'est pas simplement de l’altruisme, j'y trouve aussi mon compte

Sylviane

Les petits enfants de Sylviane lui ont créé une chaîne YouTube intitulée "Mamie Corona" mais pour l'instant la grand-mère grenobloise préfère continuer à lire pour de tout petits comités et sans écran interposé.

Les histoires de "Mamie Corona", un reportage de Jérôme Jadot - 0
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.