Coronavirus : Israël ferme à nouveau les bars, boîtes de nuit, salles des fêtes et de sport

Dans les restaurants, le nombre de couverts sera par ailleurs limité à 20 à l'intérieur et à 30 à l'extérieur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des Israéliens sont assis à une terrasse de café, à Tel Aviv, en Israël, le 27 mai 2020. (JACK GUEZ / AFP)

Le gouvernement israélien a décidé lundi 6 juillet d'ordonner la fermeture immédiate des bars, des boîtes de nuits, des salles des fêtes et des centres sportifs pour enrayer la reprise de l'épidémie due au coronavirus. Dans les restaurants, le nombre de couverts sera par ailleurs limité à 20 à l'intérieur et à 30 à l'extérieur. La fréquentation des synagogues sera quant à elle réduite à 19 fidèles et les bus ne seront autorisés à transporter que 20 passagers, précise-t-il dans un communiqué.

Plus de 300 morts et 30 000 cas recensés

Il faut inverser la tendance épidémique pour éviter un confinement plus large, a souligné le Premier ministre Benyamin Nétanyahou, lors d'un conseil des ministres extraordinaire.

Après avoir rouvert écoles, plages et commerces en mai, l'état hébreu a connu une nette aggravation de l'épidémie, qui a fait 332 décès pour 30 000 cas environ à l'échelle nationale. Lundi, le gouvernement palestinien a appelé Israël à fermer tous les points de passage avec la Cisjordanie occupée pour lutter contre la propagation virus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.