Covid-19 : découvrez le taux d’occupation en réanimation dans les hôpitaux de votre département

Le nombre de lits de réanimation occupés par des patients atteints du Covid-19 est une donnée indispensable pour suivre l'évolution de la seconde vague de la pandémie. Consultez les taux d'occupation à l'échelle départementale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Il s'agit de l'une des principales boussoles du gouvernement pour déterminer la réponse à la pandémie. L'évolution du nombre de malades du Covid-19 hospitalisés dans les services de réanimation est un indicateur-clé pour mesurer la résilience du système de santé face à la seconde vague du Sars-Cov-2.

Pour pouvoir suivre cet indicateur, franceinfo a croisé, pour chaque département, le nombre de patients Covid-19 en réanimation, actualisé chaque jour par Santé publique France, avec le nombre de lits habituellement disponibles, selon le dernier comptage réalisé par la Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques). Ces chiffres ne prennent pas en compte les lits supplémentaires qui peuvent être ouverts dans les hôpitaux grâce à la transformation d'autres unités de soins. D'après le comptage de la Drees, la France comptait 5 080 lits de réanimation à la date du 31 décembre 2019.

Consultez l'évolution, par département, du taux d'occupation par des patients Covid-19 dans le tableau ci-dessous.

En plus des places spécifiques aux services de réanimation, les hôpitaux peuvent se réorganiser pour prendre en charge des patients Covid-19 dans un état critique. Ils peuvent pour cela mobiliser des lits de soins intensifs : au nombre de 2 254 sur le territoire (hors cardiologie et neurologie), d'après le dernier décompte de la Drees. Ainsi que des lits de surveillance continue : au nombre de 7 327, selon la même source.

Ces services peuvent être transformés en unités de réanimation, car ils sont équipés d'arrivées d'oxygène et parce que le personnel qui y travaille a les compétences pour pouvoir s'occuper des malades. Lors de la première vague, ces capacités supplémentaires avaient permis de faire passer le nombre de lits de réanimation de 5 000 à près de 10 000. Ce doublement du nombre de places n'avait cependant été rendu possible que grâce au report de toutes les opérations chirurgicales qui pouvaient l'être.

Le tableau ci-dessous détaille le taux d'occupation des lits, en prenant en compte ces capacités supplémentaires théoriques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.