INFOGRAPHIE. Coronavirus : visualisez la chute historique du PIB de la France au second trimestre 2020

Il s'agit du plus fort recul du PIB depuis au moins 1949, date à laquelle cet indicateur a été mesuré pour la première fois de façon trimestrielle.

C'est une sévère dégringolade. Le produit intérieur brut (PIB) a fortement chuté au deuxième trimestre 2020, passant de 546,46 milliards d'euros à 470,96 milliards d'euros (-13,8%), après un premier recul de -5,9% au premier trimestre, annonce l'Insee, vendredi 31 juillet. Il s'agit du plus fort recul du PIB depuis au moins 1949, date à laquelle cet indicateur a été mesuré pour la première fois de façon trimestrielle. Au total, le PIB se trouve 19% plus bas qu'au deuxième trimestre 2019. En cause, l'arrêt des activités "non essentielles" pendant le confinement mis en place entre mi-mars et début mai. 

La chute du PIB au deuxième trimestre est toutefois moindre que ce qu'anticipaient la plupart des analystes et l'Insee lui-même, qui l'entrevoyait encore à 17% au mois de juin. "C'est un chiffre attendu, c'est un chiffre sévère, mais c'est un chiffre moins sévère que prévu", a aussi souligné vendredi le ministre français de l'Economie, Bruno Le Maire, sur CNews. "C'est la preuve que l'action politique, la décision politique publique, elle est efficace", a-t-il poursuivi.