Hôpitaux : partout en France, des opérations médicales sont reprogrammées

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Hôpitaux : partout en France des opérations médicales sont reprogrammées
France 3
Article rédigé par
M.Larguet, France 3 Régions, N.Jauzon - France 3
France Télévisions

Avec l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale, le mercredi 15 septembre, les hôpitaux français craignent d'être en sous-effectif. Certains réfléchissent déjà à déprogrammer des opérations. Marie Redortier, journaliste à France Télévisions, est en duplex devant l'hôpital de Montélimar (Drôme) pour aborder le sujet.

La colère gronde dans les hôpitaux français qui vont se retrouver en sous-effectif dès mercredi 15 septembre, date de l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale. Dans certains services des centres hospitaliers, des opérations devront être déprogrammées, faute de main d'œuvre. "Plusieurs dizaines d'opérations ont été déprogrammées en quelques jours dans cet hôpital de Montélimar dans la Drôme. Les non-vaccinés ne pourront plus travailler, mais surtout, ils ne seront plus payés", explique Marie Redortier, journaliste à France Télévisions, en duplex devant l'hôpital de Montélimar.

25 praticiens sans chemin vaccinal complet

15 % du personnel de cet hôpital n'est pas vacciné, ce qui pose un sérieux problème lorsque l'on sait que cela représente 253 agents sur 1695. "Du côté du personnel médical, 25 praticiens n'ont toujours pas présenté de chemin vaccinal complet. Malheureusement pour les habitants de Montélimar, certains sont des praticiens difficilement remplaçables", ajoute la journaliste de France Télévisions.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.