8h30 franceinfo, France info

Hausse du chômage, fiscalité, Trump, Ryanair, Renault... Le "8h30 franceinfo" de Laurent Berger

Le secrétaire général de la CFDT était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 2 juin 2020.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, invité du \"8h30 franceinfo\", mardi 2 juin 2020. 
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, invité du "8h30 franceinfo", mardi 2 juin 2020.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, était l'invité du "8h30 franceinfo", mardi 2 juin. Hausse du chômage, fiscalité, Donald Trump, Ryanair, Renault... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély. 

La hausse du chômage, un "coup dans le ventre"

Le nombre de chômeurs a augmenté de 22,6%, soit 843 000 personnes, entre les mois de mars et avril, en raison du confinement. Pour Laurent Berger, "ça a été un coup dans le ventre". Le secrétaire général de la CFDT pensait "que ça allait être moins que ça"

Laurent Berger craint "qu'on ne soit qu'au début" de cette envolée du chômage, et appelle les pouvoirs publics à "être extrêmement réactifs" et "à se mettre délibérément en soutien de l'emploi"

La "contribution des plus aisés" en débat

"Il faut poser le débat de la contribution des plus aisés", estime Laurent Berger, alors que l'État fait face à d'importante dépenses dues à la crise du coronavirus, "avec pourquoi pas un impôt plus progressif et une tranche d'impôt supplémentaire sur les très hauts revenus, avec une taxation sur les revenus du capital", a-t-il énuméré.

Laurent Berger souhaite également que "les grandes entreprises, notamment du numérique" contribuent "davantage à travers la fiscalité". Par ailleurs, "de nouveaux risques devront être financés", dont celui de la dépendance. "On fait donc la proposition que sur les donations et sur les successions il y ait une contribution pour financer ce risque dépendance", a indiqué le secrétaire général de la CFDT.

Donald Trump est "dingue"

La patron de la CFDT s'est dit "très, très inquiet" de la situation aux États-Unis, alors que Donald Trump a menacé cette nuit de faire appel à l’armée pour ramener l’ordre, après plusieurs jours d'émeutes causées par la mort de George Floyd, tué par un policier.  

"Monsieur Trump met de l'huile sur le feu. Il n'a aucune considération sociale et aucune considération de la situation de discrimination. Cet homme est dingue", s'est alarmé Laurent Berger. 

Renault est dans "une logique de coûts", pas dans "une stratégie industrielle"

En difficulté, Renault a annoncé la suppression de 15 000 postes, dont 4 600 en France. "Renault n'était pas en très grande forme avant la crise du Covid mais je crois que la façon dont ça se passe est totalement incompréhensible. On a le sentiment que c'est une logique de coûts et pas une stratégie industrielle qui se développe", a dénoncé Laurent Berger.

"L'État, comme principal actionnaire, doit entendre la préoccupation des travailleurs de Renault et la préoccupation des élus locaux", a-t-il souligné

"Arrêtons de prendre Ryanair"

Face à la crise que traverse le secteur aérien, la compagnie low cost irlandaise Ryanair a donné le 15 mai un ultimatum à son syndicat majoritaire : licencier 27 personnes ou accepter des baisses de salaires. Laurent Berger accuse l’entreprise de "ne respecter ni la fiscalité, ni les salariés, ni ses travailleurs, ni personne" et de "pressurer ses salariés".

"Ce que cette crise nous enseigne, c'est que pour s'en sortir par le haut, il ne faudra pas qu'on soit dans la logique low cost", assure le secrétaire général de la CFDT. "De grâce, arrêtons de prendre Ryanair pour se déplacer", clame le dirigeant syndical. 

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mardi 2 juin 2020 :

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, invité du \"8h30 franceinfo\", mardi 2 juin 2020. 
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, invité du "8h30 franceinfo", mardi 2 juin 2020.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)