Grande distribution : l’inquiétude des salariés face aux conditions d’attribution de leur prime

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Grande distribution : l’inquiétude des salariés face aux conditions d’attribution de leur prime
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le 20 mars, le gouvernement demandait à la grande distribution de verser une prime de 1 000 € à tous les employés qui continuent de travailler pendant la crise. Plusieurs enseignes s’y sont engagées, mais personne n’a encore rien touché.

Les salariés de la grande distribution sont en colère. Ils pensaient tous percevoir une prime de 1 000 € sans conditions, mais elle pourrait finalement dépendre de leur temps de travail effectif. "On sait très bien qu’au bout de 15 minutes, on est potentiellement contaminés si le risque est présent dans notre environnement. Donc chacun se dit : ‘Pourquoi, moi, je fais l’effort de venir travailler, si je ne suis pas récompensé à la hauteur de mon effort ?’", se désole Laurence Gilardo, déléguée syndicale FO chez Casino.

Des conditions d’attribution floues

La confusion règne, car le 20 mars, Bruno Le Maire appelait à récompenser les salariés exerçant une activité essentielle à la nation. Les enseignes de la grande distribution s’engagent majoritairement à verser une prime de 1 000 € non imposables pour saluer leur travail. Aucune condition d’attribution n’a été précisée, la fédération de la grande distribution déclare aujourd’hui : "L’attribution de la prime est facultative et les conditions sont définies par les entreprises."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.