Frontières fermées, quarantaine rétablie : le Japon se referme face à la variante du coronavirus

 Sept cas de la variante du coronavirus ont été détectés au Japon. Les autorités ont décidé de refermer quasiment les frontières, afin de limiter son importation dans l’archipel.

Article rédigé par
Karyn Nishimura - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'aéroport international de Narita, à Tokyo (Japon) le 7 avril 2020. Illustration. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Depuis l'apparition de la variante du coronavirus, les autorités japonaises avaient déjà pris des dispositions pour les personnes venant du Royaume-Uni et d’Afrique du Sud. Mais une nouvelle étape sera franchie dès lundi 28 décembre : hormis ceux résidant au Japon, les étrangers, quelle que soit leur provenance, se verront refuser l’entrée sur le sol japonais jusqu’à fin janvier au moins.

Lors d’une conférence de presse, le ministre de la Santé a expliqué que la nouvelle variante du virus était déjà présente sur le sol japonais. Sept cas ont pour le moment été recensés, dont six personnes ayant séjourné en Grande-Bretagne. "Nous devons absolument  tout faire pour supprimer toute possibilité d’extension de la contamination dans le pays", a insisté Norihisa Tamura pour justifier ces nouvelles mesures extrêmement strictes.

Retour de la quarantaine

Pour les Japonais et étrangers résidents au Japon de retour d’un séjour à l’extérieur, la quarantaine obligatoire sera aussi rétablie à compter de lundi. En fonction de l’évolution de la situation sanitaire ces différentes mesures de précaution pourront être étendues si nécessaire. 

Le Japon est actuellement en pleine troisième vague, bien pire que les deux précédentes avec quelque 4 000 cas par jour ces derniers temps. Certains hôpitaux du pays commencent à être saturés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.