Fermeture des salles de sport : "La situation est totalement injuste et injustifiée" dénonce Virgile Caillet, signataire d'une tribune dans le "JDD"

Le délégué général de l'union sport et cycles assure en outre que dans les salles de sport ont été mis en place "des protocoles sanitaires drastiques, validés par le ministère de la Santé".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
une salle de sport vide dans l'Essonne le 25 mai 2020  (ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)

"La situation est totalement injuste et injustifiée" dénonce samedi 10 octobre  sur franceinfo Virgile Caillet, délégué général de l'union sport et cycles, signataire d'une tribune publiée ce samedi sur le site internet du Journal du dimanche , tribune signée par 90 acteurs du monde du sport, dont Zinédine Zidane, mais aussi des médecins, pour demander la réouverture des salles de sport, dénonçant "des décisions infondées" et une "stigmatisation injuste", au nom de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

"Il y a certes des sportifs de haut-niveau [parmi les signataires] mais aussi beaucoup d'éminences, de scientifiques, de professeurs, qui connaissent parfaitement leur domaine et qui disent qu'actuellement la situation est injuste", appuie Virgile Caillet, qui assure qu'"il n'y a pas de cluster aujourd'hui dans les salles de sport", et qu'"on est sur des quantités infimes" de contamination dans ces établissements.

C'est très bien qu'il y ait eu une exception pour les mineurs

Stéphane Diagana

à franceinfo

Également de franceinfo, l'ancien champion du monde français du 400m haies, Stéphane Diagana, lui aussi signataire de la tribune, se dit conscient de la pandémie mais rappelle qu'"il y a une pandémie qui fait beaucoup plus de morts et depuis longtemps, la sédentarité : c'est une vraie perte de chance pour les gens qui se remettent à l'activité physique dans des logiques de prévention", regrette Stéphane Diagana.


L'ancien athlète de haut niveau reconnaît que "c'est très bien qu'il y ait eu une exception pour les mineurs", qui peuvent toujours accéder aux gymnases mais insiste : "ça concerne tout le monde l'activité physique, et c'est regrettable d'envoyer le message qui laisse penser que c'est dangereux d'aller faire du sport alors qu'on sait que l'activité physique permet de développer l'immunité".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.