Examens à distance : les étudiants notent d'importantes difficultés

Crise du Coronavirus oblige, cette année les examens universitaires se déroulent à distance. Cela peut sembler plus facile pour les étudiants et pourtant ce n'est pas si évident. Il y ades avantages mais aussi des inconvénients. Bugs informatiques, manque de relations humaines, frustration... A l'institut d'administration des entreprises d'Amiens, élèves et enseignants sont partagés. 

Les grandes écoles et universités vont rester fermées jusqu'à la rentrée prochaine en raison de la crise sanitaire. Conséquence, les étudiants n'ont d'autres choix que de passer leurs examens à distance sous la forme de QCM en ligne, de travaux à domicile et de présentations orales par visioconférence.

Cette situation inédite n'est pas forcément évidente pour tous. Manal El Gabli, étudiante en master à l'IAE (institut d'administration des entreprises) d'Amiens doit valider son année par visioconférence : "En présentiel c'est plus simple de se coordonner, de travailler en groupe. Il y a les problèmes de connexions, il y a toujours quelques petits bugs".

La fracture numérique est le plus gros point noir des cours et des examens à distance. Tous les étudiants ne sont pas logés à la même enseigne et beaucoup ont connu d'importantes difficultés.

Moins de stress ?

Cette étudiante admet toutefois que passer des examens à distance, depuis la maison est moins stressant. "En présentiel, on a le coeur qui bat, il y a beaucoup d'adrénaline. Là c'est beaucoup plus tranquille."

Mais cette sérénité, tous les étudiants ne l'ont pas ressenti. L'isolement, l'éloignement, la peur de la panne informatique et parfois même les problèmes d'organisation au sein des écoles et des universités ont généré beaucoup de stress.

Démotivation et frustration 

D'autres ont également connu des problèmes de motivation. L'absence de rapport humain entre étudiants et avec les enseignants n'a pas été évident. 

Cette fin d'année inédite à cause de la crise sanitaire, a même selon certains directeurs d'universités généré de la frustration notamment pour les étudiants qui devaient passer des soutenances pour valider leur année.

"C'est extrêmement frustrant pour les uns comme pour les autres. C'est un moment de fête une soutenance, ça clôt le moment où un étudiant présente le travail de son année. C'est pas du tout la même ambiance que les soutenances habituelles", explique Anne Boffy, directrice de l'IAE d'Amiens, l'institut d'administration des entreprises.

La tentation de la triche 

A Nantes, un peu plus de 250 élèves sont accusés d'avoir triché parmi plusieurs IUFR (unité de formation et de recherche) du campus selon Ouest France. Tous se sont fait repérés par un logiciel spécialisé dans la détection de plagiat. Mais pour l'université,  cette "fraude reste marginale". 38 000 élèves au total passaient ici des examens à distance, cette affaire de triche ne concerne donc que 0.68 % des effectifs.

Examens à distance à l\'université d\'Amiens
Examens à distance à l'université d'Amiens (BAREGE Aurélien / France télévisions)