Épidémie : de nombreux soignants contaminés par le Covid-19

À l’échelle mondiale, 1 personne infectée par le coronavirus sur 13 fait partie des professionnels de santé. En France, la comptabilité des malades au sein des soignants n’est pas révélée publiquement, mais les syndicats évoquent une contamination six fois supérieure au reste de la population.

France 2

Une blouse en permanence sur les épaules, un masque vissé sur le visage et une désinfection minutieuse de son cabinet… Stéphanie Liu, médecin généraliste à Strasbourg (Bas-Rhin), prend toutes les précautions pour que ses patients ne contractent pas le coronavirus Covid-19. Elle a été infectée au mois de mars. S’en sont suivis 15 jours d’intense fatigue. Elle choisit alors de s’isoler et confie ses enfants à sa famille. Les symptômes disparaissent peu à peu, mais pour autant, Stéphanie Liu n’a pas le moral. Elle a le sentiment d’avoir laissé ses patients seuls face à la maladie.

Des protections insuffisantes ?

Combien de médecins, d’infirmiers et d’aides-soignants ont-ils été contaminés ? Aucune donnée nationale n’est communiquée concernant les personnels soignants. Le ministère de la Santé dit ne pas faire de suivi de cas individuels. Au centre hospitalier de Sarreguemines, en Moselle, une centaine de professionnels de santé ont été touchés. Parmi eux, Emmanuelle Seris, la cheffe des urgences, infectée à la mi-mars. Selon elle, les équipements qui leur sont fournis sont insuffisants et ne les protègent pas assez. Autre problème : les masques. Ceux qui leur ont été livrés au début de la crise étaient périmés depuis presque vingt ans. S’ils ont des masques aujourd’hui, c’est en particulier grâce aux dons de particuliers ou d’entreprises.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soignants au service réanimation de l\'hôpital de Tours (Indre-et-Loire), le 31 mars 2020. 
Des soignants au service réanimation de l'hôpital de Tours (Indre-et-Loire), le 31 mars 2020.  (GUILLAUME SOUVANT / AFP)