Cet article date de plus de deux ans.

Epidémie de coronavirus 2019-nCoV : la ville chinoise de Wenzhou confine ses plus de 9 millions d'habitants

Avec 265 cas de contamination, Wenzhou est l'une des villes de Chine les plus touchées par l'épidémie de pneumonie virale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'entrée d'un hôpital de Wuhan (Chine) le 25 janvier 2020, en pleine épidémie de coronavirus. (HECTOR RETAMAL / AFP)

Ce sont les mesures les plus radicales prises en Chine en dehors de l'épicentre de l'épidémie du nouveau coronavirus 2019-nCoV. La ville chinoise de Wenzhou a imposé dimanche 2 février le confinement de ses plus de 9 millions d'habitants et restreint drastiquement la circulation automobile.

Les habitants de Wenzhou ont désormais l'obligation de rester chez eux. Seule une personne par foyer est autorisée à sortir une fois tous les deux jours pour faire les courses, ont annoncé les autorités locales. Les transports publics sont suspendus ainsi que les autocars longue distance. Les grands axes routiers sont presque entièrement fermés à la circulation automobile. Les lieux publics tels que cinémas ou piscines sont fermés. Les entreprises ne devront pas reprendre le travail avant le 17 février et les établissements scolaires resteront fermés jusqu'au 1er mars.

A plus de 800 km de Wuhan

Avec 265 cas de contamination, Wenzhou est l'une des villes de Chine les plus touchées par l'épidémie de pneumonie virale, qui a désormais contaminé plus de 14 000 personnes dans tout le pays, dont plus de 300 mortellement, selon les chiffres officiels. Wenzhou est distante de plus de 800 km de Wuhan, la ville du centre du pays où est apparu en décembre le coronavirus et qui a été placée de facto en quarantaine le 23 janvier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.