Épandages : tensions avec les riverains confinés

Le confinement à la campagne oblige les habitants à vivre au rythme de leurs voisins agriculteurs et ça ne se passe pas toujours bien : certains ont découvert les désagréments des épandages de pesticides

France 2

Dans les champs aux alentours de leur domicile, certains s’inquiètent des risques pour la santé des épandages de pesticides. Pendant leur promenade quotidienne, Medye Téron, habitante de Parempuyre (Gironde) et sa fille, toutes deux confinées dans une commune viticole de Gironde, croisent souvent des tracteurs qui traitent la vigne, une situation vécue avec inquiétude. "On pense plus aux effets de ce genre de pratique, on est plus à la maison et dans les jardins. On le subit", témoigne cette mère de famille.

"On ne peut rien, on se sent impuissant"

Des images amateurs d’épandages de pesticide datant de 2018 dénonçaient déjà cette méthode. Mais aujourd’hui, confinées à domicile, les familles proches du vignoble peuvent les observer. "C’est angoissant", déplore Corinne Despreaux, habitante de Listrac-Médoc (Gironde). "On ne peut rien, on se sent impuissant", ajoute-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un tracteur pulvérise des pesticides dans un champ à Bailleul (Nord), le 14 juin 2015.
Un tracteur pulvérise des pesticides dans un champ à Bailleul (Nord), le 14 juin 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)