Environnement : pourquoi Paris est plus touchée par la pollution à l'ozone

Jeudi 25 juin, les fortes chaleurs ont été accompagnées par une vague de pollution à l'ozone. Décryptage d'un phénomène qui touche particulièrement la capitale française.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Certains automobilistes franciliens auront été pris par surprise, jeudi 25 juin. Avec l'arrivée des fortes températures, Paris a dû mettre en place la circulation alternée, à cause de la pollution à l'ozone. Si toute l'Europe est touchée, la capitale est particulièrement frappée par cette pollution. "Depuis le déconfinement, +118% pour les taux de dioxyde d'azote, un polluant émis par les voitures", précise sur le plateau du 19/20 la journaliste Jihane Benzina.

"Une partie de la population hésite encore à reprendre les transports en commun"

"Nous arrivons loin devant Bruxelles (Belgique), +88%, ou Milan (Italie), +73%, deux villes pourtant très polluées. Le meilleur élève d'Europe, c'est Berlin (Allemagne) : +1%, reprise quasi nulle, mais il faut dire que les Berlinois avaient beaucoup moins ralenti leur activité. (...) L'une des explications avancées par les spécialistes, c'est qu'une partie de la population hésite encore à reprendre les transports en commun", poursuit la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vue aérienne de Paris, le 17 septembre 2019.
Une vue aérienne de Paris, le 17 septembre 2019. (THOMAS SAMSON / AFP)