Entreprises : des dividendes qui font polémique

En ces temps difficiles pour beaucoup de Français, le gouvernement a appelé les grandes entreprises du CAC 40 à la modération, sans être totalement entendu.

FRANCE 2

Le vote est quasiment unanime, à l'encontre des recommandations de Bercy. Lundi 20 avril, en visioconférence, les actionnaires de Vivendi ont voté l'augmentation de leurs dividendes : 697 millions d'euros de dividendes vont être partagés, soit 20% de plus qu'en 2018. Cette manne provient, pour l'essentiel, de la filiale américaine Universal Music, qui affiche d'excellents résultats.

Du chômage partiel et... des dividendes

Cependant, d'après les syndicats, Vivendi a recours au chômage partiel dans quatre de ses filiales françaises. Ils dénoncent la situation. Contacté, le groupe n'a pas répondu aux sollicitations de France 2. De son coté, Bercy rappelle que les entreprises ayant recours au chômage partiel sont incitées à ne pas verser de dividendes, mais, contrairement à d'autres aides, ce n'est pas une interdiction.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministère des Finances et de l\'Economie, quartier Bercy à Paris.
Le ministère des Finances et de l'Economie, quartier Bercy à Paris. (LOIC VENANCE / AFP)