Élèves testés, mises en quarantaine, cours à distance... Jean-Michel Blanquer fait le point sur le Covid-19 dans l'enseignement

Le ministre de l'Éducation nationale est notamment revenu sur le cas des jeunes hospitalisés après leur retour de voyage en Italie.

FRANCE INTER / RADIO FRANCE

Alors que cinq élèves ont été hospitalisés mardi dans les Hauts-de-Seine pour une suspicion de coronavirus Covid-19, le ministre de l'Éducation nationale a annoncé mercredi 26 février sur France Inter que quatre d'entre eux ont reçu un résultat négatif. Par ailleurs, Jean-Michel Blanquer indique qu'en cas de propagation de l'épidémie en France, son ministère serait capable "de déclencher de l'enseignement à distance massif".

>> Covid-19 : le virus touche de plus en plus de pays, suivez la situation en direct

Des tests ont été pratiqués mardi sur plusieurs lycéens des Hauts-de-Seine, alors que ces adolescents d'un établissement de Courbevoie revenaient d'un voyage en Italie. Une quarantaine d'élèves ont dû rester chez eux, ainsi que plusieurs adultes. Parmi eux, cinq adolescents ont été hospitalisés. "Sur ces cinq élèves hospitalisés pour une suspicion de coronavirus, quatre d'entre eux ont été testés négativement et vont pouvoir rentrer chez eux", indique Jean-Michel Blanquer. Les résultats pour le cinquième patient n'ont pas encore été communiqués par le ministre.

Une "situation exceptionnelle"

L'une des mesures mises en place pour lutter contre la propagation du virus consiste à demander aux élèves revenant de certaines régions d'Italie ou de Chine de rester chez eux. Une préconisation critiquée notamment par la principale fédération de parents d'élèves, la FCPE, qui dénonce une mesure "inefficace". Selon la fédération, les parents n'ont pas de moyens de garde, en tout cas sur une période de 14 jours. "On est dans une situation exceptionnelle", répond, laconique, Jean-Michel Blanquer.

C'est sûr que cela va compliquer la vie des familles, des entreprises, des structures publiques.

Jean-Michel Blanquer

à France Inter

Comment faciliter l'accès aux cours pour les élèves confinés à leur domicile ? Selon Jean-Michel Blanquer, le ministère a tout prévu : "Le point majeur, c'est l'enseignement à distance. Dans les établissements, il y a les environnements numériques de travail qui permettent déjà d'envoyer aux élèves des éléments à distance. Et puis si ça devait prendre des proportions plus importantes, avec des territoires entiers concernés, alors nous serions capables de déclencher de l'enseignement à distance massif. On est préparé pour cela."

Jean-Michel Blanquer, ministre de l\'Éducation nationale, était l\'invité de France Inter mercredi 26 février 2020.
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, était l'invité de France Inter mercredi 26 février 2020. (FRANCE INTER / RADIO FRANCE)