Présidentielle américaine : Donald Trump conservera-t-il ses électeurs ?

Donald Trump a décidé de repartir en campagne, quand bien même l'épidémie n'est pas encore sous contrôle, dans de nombreux États du sud du pays, notamment. L'élection aura lieu le 3 novembre et le président sortant a beaucoup baissé dans les sondages. Ses électeurs lui reprochent-ils la gestion de la crise ? Reportage.

FRANCE 2

Sale temps pour Donald Trump. Depuis février, le président américain a d'abord minimisé la gravité de l'épidémie de coronavirus. Le virus "va disparaître rapidement, nous sommes en parfaite santé", lançait-il. Puis l'économie, son point fort, s’est effondrée, avec 20 millions de chômeurs. Et enfin, les émeutes ont fait vacillé son autorité.

Des électeurs encore fidèles

Pourtant, comme ici à Baltimore, dans le Maryland, ses électeurs sont toujours là. "Pour moi, il en sort plus fort, il va gagner", explique une électrice. Face aux émeutiers, Donald Trump s'est positionné en président de la loi, de l’ordre, et ses électeurs applaudissent. "On a vu des manifestations appeler à brûler les quartiers, ce sont des manifestations, ça ? Non, les manifestants voulaient détruire et je suis contente que Donald Trump les ait qualifiés d'organisations terroristes", renchérit une autre. Des partisans qui ne doutent pas non plus de la gestion de la crise du coronavirus de Donald Trump, alors que la pandémie a fait plus de 100 000 victimes sur le sol américain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump lors d\'une table ronde à Dallas, au Texas, le 11 juin 2020. 
Le président américain Donald Trump lors d'une table ronde à Dallas, au Texas, le 11 juin 2020.  (NICHOLAS KAMM / AFP)