Ehpad : des familles dénoncent des règles trop strictes

L’étau se desserre dans les Ehpad, vendredi 5 juin. Une bonne nouvelle avant la fête des mères. Les visites ont pu reprendre, mais pas dans tous les établissements. Certaines familles trouvent que les mesures sont encore trop strictes.

France 2

Seulement un coup de fil pour prendre de ses nouvelles. Christina Cardi n’a pas vu son père, âgé de 94 ans, depuis un mois. Elle s’inquiète, car il a perdu du poids et ne se déplace plus qu’en fauteuil roulant. Pour sa famille, la raison est claire : un confinement trop rigoureux. Des conditions de vie en Ehpad très strictes, qui vont s’assouplir, vendredi 5 juin, pour les visites. Désormais, plus de deux personnes de la famille pourront venir voir un proche, si la visite est à l’extérieur ou dans une pièce dédiée. En chambre, ce sera deux personnes maximum. Les mineurs peuvent également venir, avec port du masque obligatoire.

Près de 45% des Ehpad déclarent au moins un cas de Covid-19

Un assouplissement encore insuffisant pour de nombreuses familles. Nathalie Bastard ne peut voir sa mère, Geneviève, 95 ans, qu’une fois par mois. Le protocole de visite qu’elle vient de recevoir sera encore très rigoureux : prise de rendez-vous obligatoire et mineurs autorisés qu’à l’extérieur de l’Ehpad. Une déception pour elle, qui attendait ces annonces avec impatience. Une restriction des visites que dénonce également le médecin François Bonnin, qui a créé un collectif pour interpeller sur l’état psychologique des personnes âgées. Les autorités, elles, préfèrent encore miser sur la prudence. Près de 45% des Ehpad déclarent encore au moins un cas de Covid-19 parmi leurs résidents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un établissement d\'hébergement pour personnes âgées dépendantes, à Paris, le 5 juillet 2018.
Un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, à Paris, le 5 juillet 2018. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)