Éducation : "La continuité pédagogique n'est pas totale pendant le confinement" lié au coronavirus, admet Valérie Pécresse

La présidente de la région Île-de-France explique qu'elle tente d'organiser une collecte avec le rectorat pour les élèves qui ne sont pas équipés en numérique pour continuer à étudier.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, était l'invitée du "8h30 franceinfo", mardi 19 novembre. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Depuis le début du confinement en raison du coronavirus, tous les élèves continuent leurs cours à distance grâce à des outils numériques mis à leur disposition. "La continuité pédagogique n'est pas totale pendant le confinement", a regretté vendredi 3 avril sur franceinfo Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France. 

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la situation en direct avec franceinfo

"Tous les élèves ne sont pas également équipés" en numérique. "En Île-de-France, tous les élèves des lycées professionnels ont un tablette pour correspondre avec leurs professeurs", affirme Valérie Pécresse.

La moitié des lycées généraux d'Île-de-France sont au 100% numérique. Donc la moitié des élèves ont des équipements, tablettes, ordinateurs, et, dans l'autre moitié, il y a des élèves défavorisés qu'on a perdus.

Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France

à franceinfo

"8% à 10% des lycéens ne répondent pas quand leurs professeurs les appellent et leur demandent de faire des devoirs", rapporte Valérie Pécresse. Pour combler le manque d'équipements, "nous sommes en train d'organiser, avec le rectorat, la collecte de tous les ordinateurs, de toutes les tablettes disponibles pour pouvoir en fournir aux élèves qui n'en ont pas".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.