Dîners clandestins à Paris : Gabriel Attal "n’avait pas connaissance" d'une invitation, martèle son entourage qui évoque "une rumeur infondée"

"Dans la période difficile que nous traversons, il est particulièrement attaché à l’exemplarité dont doivent faire preuve les responsables politiques", a fait savoir l'entourage du porte-parole du gouvernement à franceinfo.fr. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Atal, quitte le Conseil des ministres, au palais de l'Elysée, à Paris, le 31 mars 2021.  (ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS / AFP)

Une "mise au point définitive". Gabriel Attal "n'avait pas connaissance" d'une invitation à un dîner clandestin, fait savoir son entourage à franceinfo, mercredi 7 avril. Mardi matin, le porte-parole avait déjà déclaré avoir "découvert cette invitation avec cette vidéo", faisant référence à un reportage de M6 sur des dîners clandestins de luxe organisés dans la capitale

L'interview du collectionneur Pierre-Jean Chalençon, datée du 1er février et dans laquelle le propriétaire du palais Vivienne indiquait que le ministre devait "venir dîner prochainement" chez lui, est à l'origine d'"une rumeur infondée concernant le porte-parole du gouvernement", martèle encore l'entourage de Gabriel Attal : "Gabriel Attal confirme, une nouvelle fois, ne pas connaître monsieur Chalençon, n’avoir jamais échangé avec lui, n’avoir jamais dîné avec lui, ni évidemment dans aucun restaurant clandestin. Dans la période difficile que nous traversons, il est particulièrement attaché à l’exemplarité dont doivent faire preuve les responsables politiques." 

"Comme monsieur Chalençon l’a lui-même expliqué ce matin sur BFM TV, il ne faisait que référence à une invitation adressée par texto à un conseiller du ministre il y a plus de deux mois", poursuit l'entourage du porte-parole. Ainsi, "cette invitation 'à dîner', qui ne faisait référence ni à une date, ni à un événement en particulier, avait été immédiatement et évidemment déclinée par le conseiller en question en raison des restrictions liées au contexte sanitaire." 

"J'aurais pu aussi dire que je dînais avec des Martiens !"

A son tour, Pierre-Jean Chalençon a déclaré mercredi matin sur RMC qu'il ne "connaît pas" Gabriel Attal, mais quelqu'un de son entourage. Il s'est pour sa part défendu, expliquant avoir fait de l'humour en évoquant la venue de ministre dans des dîners clandestins. "J'aurais pu aussi dire que je dînais avec des Martiens !" a-t-il lancé sur le plateau des "Grandes gueules". 

Mardi, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, avait assuré qu'il y a bien eu "invitation", mais qu'un refus a été signifié, via un conseiller, en raison des restrictions sanitaires.

Le procureur de la République, Rémy Heitz, a annoncé dimanche en fin de journée avoir saisi "la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne d'une enquête des chefs de mise en danger d'autrui et de travail dissimulé", afin de "vérifier si des soirées ont été organisées en méconnaissance des règles sanitaires et de déterminer quels en ont été les éventuels organisateurs et participants".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.