Cet article date de plus d'un an.

Travail du dimanche : les commerçants peuvent envoyer des demandes de dérogation en préfecture dès maintenant

Une circulaire va être envoyée aux préfets pour leur demander de faciliter ces dérogations. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La vitrine d'un magasin fermé de Clermont-Ferrand le 22 novembre 2020. (RICHARD BRUNEL / MAXPPP)

Les petits commerçants peuvent dès à présent envoyer en préfecture leurs demandes de dérogations pour ouvrir le dimanche, a annoncé mercredi 25 novembre le ministère du Travail à franceinfo. Le ministère va envoyer une circulaire aux préfets pour leur demander de faciliter ces dérogations. Les commerçant pourront s'appuyer sur deux motifs exceptionnels pour justifier leurs requêtes : sanitaire d'une part, avec la nécessité de réguler les flux de clients dans leurs magasins ; économique d'autre part, pour rattraper leur chiffre d'affaires mis à mal par les fermetures administratives de novembre.

Uniquement pour décembre

La ministre du Travail Élisabeth Borne a déjà abordé la question des ouvertures dominicales exceptionnelles avec les partenaires sociaux, assurent ses services, qui expliquent qu'elle précisera "très rapidement" ces dispotisions aux commerçants.

Alors que les commerçants réclamaient également de pouvoir ouvrir aux mêmes conditions en janvier, le ministère du Travail a précisé que ces dérogations porteront uniquement sur le mois de décembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.