Nouvel An : les enseignes spécialisées en difficulté

Pas de grande soirée festive pour le 31 décembre. Un passage à 2021 sans cotillon ni déguisement, une déception pour les enseignes spécialisées. 

France 2

À Rennes (Ille-et-Vilaine), dans ce supermarché spécialiste des articles de fêtes, le mois de décembre est vital. L'annonce d'un couvre-feu, jeudi 10 décembre, pour le 31 décembre a gâché tous les espoirs d'Aurélie Bardaine, responsable du magasin : "C'est le coup de grâce pour notre secteur d'activité, le 31 décembre est une très grande fête, qui représente pour nous énormément en termes d'affluence et de chiffre d'affaires. Là, je ne sais pas ce que ça va donner". 

Un chiffre d'affaires divisé par deux 

En décembre, jusqu'à 1 700 clients par jour se pressent dans le magasin habituellement. Vendredi 11 décembre, peu de clients ont le cœur à acheter des décorations. Le magasin a déjà vu son activité divisée par deux cette année. "Si la situation perdure, ça va être très compliqué pour nous à l'avenir, on sera obligé de prendre des mesures plus poussées et d'aller vers des licenciements économiques", explique Aurélie Bardaine. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Pas de grande soirée festive pour le 31 décembre. Un passage à 2021 sans cotillon ni déguisement, une déception pour les enseignes spécialisées. 
Pas de grande soirée festive pour le 31 décembre. Un passage à 2021 sans cotillon ni déguisement, une déception pour les enseignes spécialisées.  (France 2)