Le vélo électrique victime de son succès

Le secteur du vélo électrique est l'un des seuls secteurs qui a su tirer son épingle du jeu après le confinement. Certaines personnes se retrouvent même sur liste d'attente. 

France 3

Le vélo à assistance électrique a envahi les rues des grandes villes. Il permet d'échapper aux bouchons sans trop d'efforts. "C'est hyper pratique, ça va vite et ce n'est pas fatiguant", se réjouit une utilisatrice. "Ça fonctionne très bien, ça maintient une vitesse d'environ 20 km/h, ce qui est largement suffisant", décrit un autre usager. Les primes d'aide à l'achat se sont multipliées et se situent entre 100 et 500 euros en fonction des villes et des collectivités.

Succès pour les vélos produits en France

Résultat : les magasins ont vu leur nombre de ventes doubler depuis le déconfinement. "Les grosses journées, on peut aller jusqu'à 15 vélos vendus, ce qui est un chiffre important sur une surface de 100 m² comme la notre. Chez nous, les prix pour un vélo électrique commencent à 1 000 euros et vont jusqu'à 10 000 euros", explique David Jungels, responsable d'un magasin. Les plus demandés sont les vélos produits en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un cycliste circule près d\'un bus, le 10 décembre 2019, à Paris.
Un cycliste circule près d'un bus, le 10 décembre 2019, à Paris. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)