Emploi : les chiffres noirs du chômage

Le taux de chômage devrait atteindre 9,5% à la fin de l'année, prédit l'INSEE. C'est presque 1,5 point de plus que l'an passé.

France 2

Sans surprise, la crise du coronavirus a fait bondir le nombre de chômeurs. "L'ampleur du choc est historique. 715 000 emplois ont été détruits au premier semestre 2020. De mémoire de statisticien, on n'a jamais vu ça en France. C'est deux fois plus que le pire semestre de la crise économique début 2009. 83 000 emplois ont été détruits dans l'hôtellerie et la restauration, l'emploi est stable dans la construction alors que l'intérim redresse la tête avec 108 000 emplois de plus", détaille le journaliste de France Télévisions Jean-Paul Chapel, sur le plateau du journal de 20 Heures, mardi 8 septembre.

Un meilleur second semestre

Le pire est-il derrière ou devant nous ? "Le pire serait derrière nous. Selon les prédictions, la chute devrait se stabiliser. Après les 715 000 emplois supprimés au premier semestre, l'INSEE table sur un recul de 2 000 emplois durant la deuxième partie de l'année. Il y aura certes des faillites et des plans sociaux, mais ce sera compensé par des créations d'emplois dans le bâtiment ou dans certains secteurs de l'industrie", ajoute le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une agence Pôle Emploi, à Paris, le 25 juillet 2020.
Une agence Pôle Emploi, à Paris, le 25 juillet 2020. (HUGO PASSARELLO LUNA / HANS LUCAS / AFP)