Déconfinement : le gouvernement supprime les jauges pour les terrasses de moins de 10 tables et demande d'aérer

Les clients devront quant à eux porter le masque "pendant la commande, avant le service du premier plat, et au moment du paiement", précise le ministère de l'Economie dans un protocole renforcé, publié mercredi soir. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La terrasse d'un restaurant à Paris, le 7 mai 2021.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Les modalités des prochaines étapes du déconfinement se précisent. A partir du 19 mai, les restaurants ayant une terrasse de moins de dix tables n'auront pas à respecter de jauge de 50% s'ils placent des paravents ou du plexiglas entre elles, a annoncé le gouvernement, mercredi 12 mai, en publiant de multiples consignes précises pour limiter les contagions.

"Pour les petites terrasses de moins de dix tables, le restaurateur peut également organiser sa terrasse en installant une séparation visant à prévenir les projections entre les tables, au moyen par exemple d'une paroi, d'un panneau, d'un paravent, d'une jardinière, à hauteur de la personne assise", détaille le ministère de l'Economie dans un protocole renforcé pour les cafés et les restaurants, mis en ligne sur son site.

Le document confirme un maximum de six personnes par table, et l'interdiction de la consommation debout. Les clients attablés devront porter le masque "pendant la commande, avant le service du premier plat, et au moment du paiement".

Menus sans contact et ventilation

Dans ce protocole, le gouvernement recommande également l'usage de menus sans contact, via des ardoises, en les donnant à l'oral ou par un QR code, comme cela est déjà largement pratiqué aux Etats-Unis par exemple. Ce dispositif permet aux clients de trouver rapidement le menu en ligne avec leur téléphone portable.

La ventilation est également au cœur des protocoles renforcés pour la suite du déconfinement. Dans les restaurants, où le personnel continuera à travailler et où les clients pourront s'attabler dès le 9 juin, "il convient d'aérer les locaux par une ventilation naturelle ou mécanique en état de marche, en évitant de diriger le flux vers les clients et de privilégier, lorsque cela est possible, une ventilation de la pièce par deux points distincts", précise le gouvernement. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.