Covid-19 : la fin du couvre-feu à 23 heures annoncée par Jean Castex

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Covid-19 : la fin du couvre-feu à 23 heures annoncée par Jean Castex
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Jean Castex a annoncé mercredi 16 juin la fin du couvre-feu à 23 heures dès dimanche, avec dix jours d'avance sur le calendrier. Cette limite d'heure était de plus en plus difficile à faire respecter. 

La fin du couvre-feu à 23 heures à partir du dimanche 20 juin, annoncée par le Premier ministre Jean Castex mercredi 16 juin, était le sujet d'enthousiasme du jour en terrasse. "C'est une super nouvelle, on va enfin pouvoir vivre et en tant que jeune, c'est top, on n'attendait que ça", se réjouit une jeune femme au micro de France 3. Avec les beaux jours, et l'Euro de football, il était de plus en plus difficile de faire respecter le couvre-feu. Mais le gouvernement ne veut pas tout lâcher d'un coup.

Un changement de doctrine 

Lundi 21 juin, la Fête de la musique devrait se tenir avec un protocole sanitaire strict. Dans la Vienne, à Neuville-de-Poitou, la maire Séverine Saint-Pé organisera deux concerts dans un site "entièrement sécurisé, puisque clos", en s'assurant du respect de la distanciation sociale et en appliquant une jauge "inférieure à 1 000 personnes". Les musiciens amateurs seront, quant à eux, privés de concerts improvisés dans la rue. Plusieurs villes ont renoncé à organiser la Fête de la musique. Le gouvernement a affirmé réfléchir à un allègement du protocole. 

Pourquoi ce changement de doctrine, alors que le gouvernement excluait tout assouplissement des restrictions sanitaires ? "Les arguments sanitaires sont essentiels pour lever le couvre-feu et le masque en extérieur, mais clairement, ce ne sont pas les seuls, rapporte le journaliste Jean-Baptiste Marteau, en direct pour le 19/20 de France 3. Il y a deux autres raisons. D'abord, c'est la multiplication des exceptions au couvre-feu. Hier, c'était pour le match de foot. Lundi prochain, ce sera pour la Fête de la musique. 'Autant être clair', dit un conseiller du chef de l'État. Deuxièmement, et c'est l'argument qui a été longuement débattu ce matin en conseil de défense : l'acceptabilité de la population à ce couvre-feu."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.