Coronavirus : vers un déconfinement en trois étapes

Mardi 24 novembre, lors de son allocution, Emmanuel Macron ne prononcera pas le mot déconfinement comme à l'issue de la première vague. Il s'agira d'un assouplissement des mesures en vigueur.

France 3

Ils étaient une centaine dimanche 22 novembre à Dunkerque (Nord) pour réclamer la réouverture de leur magasin. Restaurateurs, coiffeurs ou encore fleuristes, ils ont lancé dimanche matin un appel à Emmanuel Macron 48 heures avant son allocution. Le président de la République souhaite donner un cap et une visibilité à tous les Français. L'assouplissement du reconfinement passerait par trois étapes.

La fin des attestations de déplacement à Noël ?

Début décembre pourrait sonner la réouverture des petits commerces. Puis, autour du 18 décembre, les vacances de Noël marqueront peut-être la fin des attestations de déplacement. Enfin, à partir de janvier, certains évoquent la réouverture des bars, des restaurants et des lieux culturels. L'opposition demande au gouvernement d'aller vite pour les petits commerces. "Je ne crois pas qu'en allant acheter une paire de chaussures vous participiez à la diffusion de l'épidémie" de Covid-19, a par exemple déclaré Jordan Bardella, le vice-président du Rassemblement national.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président Emmanuel Macron lors d\'une visioconférence avec des dirigeants d\'entreprises étrangères le 6 novembre 2020 à l\'Elysée, à Paris.
Le président Emmanuel Macron lors d'une visioconférence avec des dirigeants d'entreprises étrangères le 6 novembre 2020 à l'Elysée, à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)