Cet article date de plus d'un an.

Déconfinement : "Nous serons prêts, dès le 11 mai" à servir le repas des élèves et des travailleurs, assure Elior Group

"On va devoir réinventer la manière dont nous délivrons notre service", explique le directeur général du géant de la restauration collective, avec des mots d'ordre comme distanciation et réduction des points de contamination au strict minimum.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des salariés d'un restaurant d'entreprise prépare le repas des collaborateurs (illustration). (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Le leader français de la restauration collective l'affirme : "Nous serons prêts, dès le 11 mai" à servir le repas des élèves et des travailleurs, assure le directeur général d'Elior Group, Philippe Guillemot jeudi 30 avril sur franceinfo. Il a précisé les différentes pistes déjà évoquées pour respecter les gestes barrières après le déconfinement et limiter la propagation du coronavirus.

>> Suivez les dernières informations sur le coronavirus avec notre direct

"Très clairement, on ne pourra pas fonctionner comme on fonctionnait avant le confinement. On va devoir réinventer la manière dont nous délivrons notre service", constate-t-il tout en assurant : "nous seront prêts, dès le 11 mai, à servir tous ceux qui reviendraient travailler au bureau" ainsi que les enfants à l'école.

Philippe Guillemot évoque quatre aspects à prendre en compte : "D'abord, la distanciation. Et ça, ça s'applique à la fois dans la distribution et pendant la consommation du repas. Les points de contamination qui doivent être réduits à leur strict minimum [suppression des pichets d'eau par exemple]. La capacité d'accueil, si effectivement on divise par deux le nombre de places assises, ça veut dire qu'il faudra élargir les plages d'ouverture de la cantine. Et puis, bien évidemment, on n'oublie pas notre mission première qui est de servir des menus équilibrés et adaptés".

Des paniers-repas à prendre en classe ou en pique-nique dehors

Le groupe envisage de faire des paniers repas pour les élèves : "Ça fait partie des solutions, des paniers repas qui pourront être pris dans la salle de classe qui elle-même aura été organisée pour respecter les mesures de distanciation sociale, voire dans des espaces qui auront été aménagés à cet effet. Et puis, comme on arrive dans les beaux jours, on peut envisager des aires de pique-nique là aussi où les mesures de distanciation sociale seront respectées".

Le directeur général rappelle que la restauration collective est avant tout une "restauration sociale" : "Beaucoup d'enfants ont pour seul repas dans la journée le repas qui leur est servi à l'école et donc il est absolument indispensable que nous trouvions ces solutions - ce que, bien évidemment, nous sommes en train de faire avec les collèges et les collectivités territoriales".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.