Déconfinement : les professionnels du thermalisme s'impatientent

Les professionnels du thermalisme sont très inquiets. Leurs établissements ne pourraient rouvrir que le 15 juillet, alors que beaucoup de régions dépendent économiquement de cette activité.

France 3

Il suffit à Arnaud Laporte de presser un interrupteur pour redonner vie aux thermes de Saubusse, dans les Landes. "On est prêts à accueillir le public", assure-t-il. La réouverture pourrait avoir lieu le 12 juillet, mais rien n’est encore officiel. Ce n’est qu’un mince espoir pour le gérant de cet établissement privé, car le Covid-19 lui coûte cher. Chaque mois, il perd 250 000 €, ses 40 salariés sont au chômage partiel, mais il doit au quotidien entretenir l’établissement.

Une commune qui dépend du thermalisme

Comment éviter la propagation du virus entre curistes ? Faudra-t-il porter des masques dans les piscines, lors des soins ou des massages ? Les autorités n’ont pas encore tranché, alors pour l’instant, le complexe thermal essaie de décaler ses réservations. Dans la commune de Saubusse, qui compte un millier d’habitants, le tourisme dépend du thermalisme. Tout le village s’inquiète donc pour son économie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les professionnels du thermalisme sont très inquiets. Leurs établissements ne pourraient rouvrir que le 15 juillet, alors que beaucoup de régions dépendent économiquement de cette activité.
Les professionnels du thermalisme sont très inquiets. Leurs établissements ne pourraient rouvrir que le 15 juillet, alors que beaucoup de régions dépendent économiquement de cette activité. (France 3)